Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route Sorolla

  • Partager
  • Salle Sorolla au Musée des Beaux-Arts de Valence © Musée des Beaux-Arts de Valence

    Salle Sorolla au Musée des Beaux-Arts de Valence © Musée des Beaux-Arts de Valence

  • Lonja de la Seda. Valence © Fondation ITMA/SEGITTUR/S.Relanzon

    Lonja de la Seda. Valence © Fondation ITMA/SEGITTUR/S.Relanzon

  • Cathédrale de Valence

    Cathédrale de Valence

  • Hôtel de ville de Valence © Turespaña

    Hôtel de ville de Valence © Turespaña

  

À la découverte du Valence de Sorolla

Joaquín Sorolla est l'un des grands maîtres de la peinture espagnole du XIXe. Ses toiles aux ambiances méditerranéennes, débordantes de lumière et de joie de vivre, sont célèbres dans le monde entier. Ce circuit à travers sa ville natale, Valence, permet de découvrir les lieux qui ont marqué sa vie et son œuvre. Depuis le quartier de son enfance jusqu'aux endroits l'ayant inspiré, en passant par les musées rendant aujourd'hui hommage à son art.

 

Lire la suite

La Route Sorolla est une proposition culturelle consacrée à la vie et à l'œuvre du peintre Joaquín Sorolla, originaire de Valence. L'itinéraire comprend une trentaine d'étapes dans la ville de Valence ayant un rapport direct ou indirect avec l'artiste. Le circuit urbain que nous présentons traverse certains de ces endroits les plus significatifs. Il est tout à fait possible de le réaliser à pied et sur une seule journée, mais il est plus confortable d'emprunter le métro ou le tramway sur certaines étapes.


Notre promenade commence par la maison natale de l'artiste, au numéro 8 de la rue de las Mantas, comme nous l'indique sa plaque commémorative. Tout près se trouvent les églises Santa Catalina, où il fut baptisé, et San Martín, où il épousa Clotilde García. Nous rejoignons ensuite la Lonja de la Seda, dont les marches apparaissent sur son tableau « El grito del palleter » (1884). Nous nous dirigeons alors vers le Cercle des beaux-arts dont il faisait partie, qui occupe actuellement un palais gothique de la rue Cadirers.


Notre prochaine halte est la cathédrale, qui apparaît dans certaines œuvres précoces du peintre. Descendant la carrer de San Vicente Mártir, nous rejoignons l' Hôtel de ville, dont la collection compte certains de ses tableaux, comme « Ma famille » (1901). Nous poursuivons par la rue de las Barcas jusqu'au tronçon connu sous le nom de Pintor Sorolla : c'était ici que se dressait autrefois l'École des artisans de Valence, où l'artiste suivit une formation entre 1876 et 1878. Le centre, qui se trouve aujourd'hui dans l'avenue Reino de Valencia, conserve une toile de Sorolla et plusieurs dessins datant de sa période d'étudiant.


L'itinéraire se poursuit sur l'autre rive du Turia, que nous traversons en empruntant le pont de la Exposición, également surnommé « La Peineta ». Cet ouvrage conçu par l'architecte Santiago Calatrava nous permet d'atteindre la rue Galicia, où nous trouvons le palais de la Exposición, siège de l'Exposition régionale de Valence de 1909 où plusieurs artistes, dont Sorolla, avaient exposé leurs travaux.


La promenade du Paseo de la Alameda nous conduit ensuite jusqu'au musée des beaux-arts, dont la collection abrite une cinquantaine de tableaux du peintre. Nous franchissons à nouveau le Turia en direction du centre du Carmen. Il s'agit d'un ancien couvent du XIIIe siècle qui abritait l'école des beaux-arts où Sorolla fit ses études de 1878 à 1887. Aujourd'hui transformé en centre d'expositions, il est aussi le siège de l'Institution de recherches et d'études Joaquín Sorolla. À proximité se trouve la maison-musée Benlliure, consacrée à la famille d'artistes du même nom, intimement liée au peintre.


Notre route se poursuit jusqu'à la plage de la Malvarrosa, qui constitue le décor de nombre de ses toiles. Face à la mer, nous pourrons également découvrir la demeure d'un autre de ses amis, la maison-musée Vicente Blasco Ibáñez. Sans oublier deux endroits dont l'activité inspira plusieurs œuvres du peintre : l'hôpital Valencia al Mar (ancien asile San Juan de Dios) et la Casa dels bous. Suivant le front de mer, nous rejoignons le monument « Valencia a Sorolla », situé sur la place de la Armada Española.


Notre promenade s'achève au cimetière général de Valence, devant le panthéon familial où repose l'artiste. Et si nous avons du temps, nous pouvons admirer un peu plus de ses œuvres au musée Lladró de la localité de Tavernes Blanques, à six kilomètres de la ville.
 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route

En savoir plus

Agenda Voir la suite

“Maruja Mallo en su estudio, rodeada de sus obras”. Foto: Vicente Moreno, 1936. Archivo Moreno Nº 28687_B © Fototeca del Instituto del Patrimonio Cultural de España, Ministerio de Cultura y Deporte

Du 16 nov. 2018 au 10 févr. 2019

Exposition

Musée national de la céramique et arts somptuaires « González Martí » - Valence
L'atelier de l'artiste. Un regard sur les archives photographiques de l'Institut du patrimoine culturel d'Espagne

Image transparente

7 févr. 2019

Cathédrale de Valence - Madrid
L'orgue dans les cathédrales. David Briggs, orgue

Image transparente

Du 11 mars 2019 au 13 mars 2019

Conférence

Meliá Valencia - Valence
INTED

Image transparente

Du 15 mars 2019 au 19 mars 2019

Fête d'intérêt touristique international

Valence
Fallas de San José

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture