Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Les sites royaux de la communauté autonome de Madrid

  • Partager
  • Le palais royal de Madrid vu depuis les jardins de Sabatini

    Le palais royal de Madrid vu depuis les jardins de Sabatini

  • Monastère des Descalzas Reales © Turespaña

    Monastère des Descalzas Reales © Turespaña

  • Palais royal d’El Pardo

    Palais royal d’El Pardo

  

Le patrimoine des rois

Les sites royaux désignent les résidences et les lieux de villégiature officiels de la famille royale espagnole depuis l’époque de la Maison d'Autriche. La plupart d’entre eux se trouve dans la communauté autonome de Madrid, et certains sont classés au patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. Cette route offre une opportunité unique d’apprécier l’importance artistique et historique des monuments, palais et monastères qui appartiennent aujourd’hui au patrimoine national espagnol.
 

Lire la suite

La proximité des sites offre de multiples options de planification. Nous vous proposons de regrouper en une première journée ceux qui permettent une visite à pied ou via les transports en commun, sans sortir de la ville de Madrid.
Commençons l’itinéraire au palais royal de Madrid. La résidence officielle des rois d’Espagne n’est utilisée que pour les cérémonies d’État. Construit entre 1738 et 1755, il se distingue par ses collections d’arts décoratifs et de peinture. La salle du Trône date du règne de Charles III, et son armurerie royale possède une importante collection d’armures, depuis le XIIIe siècle.
Une promenade dans les jardins du Moro, autour du palais, nous mène au monastère des Descalzas Reales voisin. L’infante Jeanne y fonda, en 1557, un couvent de sœurs franciscaines dans le palais plateresque de ses parents, Charles Quint et Isabelle de Portugal. Mentionnons ses tapisseries de Rubens représentant l’Apothéose de l’Eucharistie. Tout proche également, le Monastère royal de l’Encarnación possède d’importantes collections de peintures et de sculptures des XVIe et XVIIe siècles.
Achevons ce parcours urbain en descendant la rue Atocha jusqu’au Panthéon des hommes illustres (1891-1911), une basilique de facture byzantine où reposent les restes mortuaires d’hommes politiques aussi importants que Cánovas del Castillo, Sagasta, Ríos Rosas ou Canalejas, dont les tombeaux sont sculptés par Mariano Benlliure ou Agustín Querol.
Pour l’excursion suivante, vous aurez besoin d’un véhicule. Au nord de Madrid, le mont El Pardo abrite le palais royal d’El Pardo. Sa structure quadrangulaire dotée de tours aux angles est typique des alcazars médiévaux, mais son aspect actuel est le fruit des restaurations du XVIIIe. Sa décoration intérieure se distingue par ses tapisseries de Bayeu et Goya. D’autres monuments, comme le palais de la Zarzuela, complètent l’ensemble.
À 14 kilomètres seulement se trouve le site de San Lorenzo de El Escorial, un immense complexe formé d’un palais, un monastère, un musée et une bibliothèque. Construit à partir de 1563 sur ordre de Philippe II, il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le monastère de style Herrera mériterait plusieurs jours de visite. Presque tous les rois et reines des dynasties de la Maison d’Autriche et des Bourbon reposent dans son panthéon royal, et il renferme une incroyable collection de peinture rassemblant des œuvres de Jérôme Bosch, Le Greco, Velázquez et Titien, entre autres nombreux génies de l’art.
Dirigeons-nous, pour finir, vers la résidence royale et la ville d’Aranjuez (à une centaine de kilomètres de San Lorenzo de El Escorial), pour y visiter le couvent royal San Pascual (1765-1770), une construction néoclassique de Francisco Sabatini dont les peintures du maître-autel sont signées Raphaël Mengs. Après une longue promenade dans les jardins du Prince, achevons cette route au palais royal dont la construction débuta en 1561 mais qui fut successivement agrandi et restauré, principalement dans le style baroque. Admirez la décoration de ses plus de 300 salles, notamment celle du salon des porcelaines et les pièces quotidiennes du musée de la Vie au palais. Le paysage culturel d’Aranjuez est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Autres routes d'intérêt

En savoir plus

Agenda Voir la suite

Comédie musicale : le Roi lion © Stage Entertainment España

Du 21 oct. 2011 au 3 déc. 2017

Spectacle

Teatro Lope de Vega - Madrid
Comédie musicale : le Roi lion

Rendez-vous annuel au Centre de technologie du spectacle. Madrid © INAEM. Ministerio Cultura

Du 1 sept. 2016 au 30 avr. 2018

Cours

Madrid
Cours de techniciens supérieurs du spectacle en direct

Image transparente

Du 13 mai 2017 au 12 déc. 2017

Musée national centre d’art Reina Sofía - Madrid
Cycle de conférences : « Devenir Guernica. Lectures sur la guerre, l'exil et l'iconoclasme »

Image transparente

Du 16 juin 2017 au 5 nov. 2017

Exposition

Musée national des arts décoratifs - Madrid
Exposition : La fortune brodée. Costume taïwanais du musée national d'histoire, Taipei, Taïwan

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture