Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Sur les terres de l’ordre d’Alcántara

  • Partager
  • Arc de la Concepción, Alcántara © Turespaña

    Arc de la Concepción, Alcántara © Turespaña

  • Pont romain d’Alcántara © Turespaña

    Pont romain d’Alcántara © Turespaña

  

De la préhistoire à l’art contemporain

Le territoire d’Estrémadure jadis soumis à la domination de l’ordre d’Alcántara est aujourd’hui une destination culturelle particulièrement remarquable. Les châteaux, églises, couvents et monuments qui le ponctuent ne sont que le premier de ses nombreux atouts. Il offre aussi la beauté de ses paysages, de ses immenses plaines et de ses douces chaînes de montagnes.
 

Lire la suite

Il est possible de réaliser cette route en un week-end. Partons de la ville médiévale d’Alburquerque (à 45 kilomètres environ de Badajoz), dominée par son imposant château de Luna (XIIIe-XVe). Une promenade dans la vieille ville est absolument incontournable, tout comme la visite de l’église Santa María del Mercado, de facture mudéjare.
L’étape suivante, La Codosera, se situe à 15 kilomètres environ. Ne manquez pas de découvrir son château d’origine médiévale (XIIIe). Nous atteignons ensuite la ville de San Vicente de Alcántara où nous attendent son château-palais de Piedrabuena, ancienne propriété de l’ordre d’Alcántara, et l’ermitage baroque Santa Ana.


À 10 kilomètres de là, nous arrivons à Valencia de Alcántara. Son quartier gothique, dans la vieille ville, mérite un détour. Il rassemble les 19 rues qui formaient l’ancien quartier juif. Citons aussi l’église Nuestra Señora de Rocamador, monumentale.
La halte suivante est un peu plus éloignée, à quelques 60 kilomètres. Brozas abrite le château-palais de la commanderie de l’ordre d’Alcántara (XIVe-XVIIe), l’église Santa María la Mayor (gothique et Renaissance), et un remarquable ensemble de manoirs et palais des XVe-XVIIIe siècles. Parmi ceux-ci, citons le palais des Argüello-Carvajal.


L’étape suivante se trouve à 16 kilomètres : il s’agit de la ville médiévale d’Alcántara. Elle est surtout célèbre pour son pont romain, un splendide ouvrage du Ier siècle ap. J.-C. créé par l’ingénieur Cayo Julio Lacer. La commune accueille aussi l’église Santa María de Almocóvar (XIIIe-XVIIe, avec ses panneaux signés Luis de Morales) et l’ex-couvent San Benito (gothique et Renaissance, XVIe), siège principal de l’ordre d’Alcántara.
Prenons ensuite la direction de Mata de Alcántara, à 7 kilomètres environ, où admirer l’église Santa María de Gracia. Plus loin, à 20 kilomètres, nous atteignons la commune de Garrovillas de Alconétar. Sa place de la Constitución est particulièrement impressionnante : avec ses 65 arcs, elle compte parmi les plus grandes d’Espagne. Dans les environs, vous pourrez visiter le couvent San Antonio de Padua (XVe-XVIe) et les vestiges du pont romain d’Alconétar (Ier siècle ap. J.-C.).


Le circuit touche à sa fin, mais il reste encore deux étapes. La première est celle d’Arroyo de la Luz, à 34 kilomètres, où admirer l’église de l’Asunción (XVe-XVIe) qui expose des toiles de Luis de Morales. La seconde, Malpartida de Cáceres, à 8 kilomètres, est une commune située en périphérie de la ville de Cáceres. Il faut y citer l’église de l’Asunción, gothique et Renaissance (XVe-XVIe), et dans les environs, le complexe Los Barruecos, un espace naturel associant de curieuses roches et de petits étangs. Dans un ancien lavoir à laine du site, l’artiste conceptuel allemand Wolf Vostell a installé, en 1974, un musée en plein air exposant une partie de ses œuvres. Aujourd’hui le site accueille des expositions permanentes d’art contemporain.


La région que traverse la route est aussi ponctuée de sites mégalithiques et préhistoriques où découvrir différents dolmens et des peintures rupestres. Par exemple, les grottes du Risco de San Blas et La Caraca se trouvent à proximité d’Alburquerque. San Vicente de Alcántara et Valencia de Alcántara comptent aussi 42 dolmens catalogués.

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

En savoir plus

Agenda

© Festival de Teatro de Alcántara

En attente de confirmation 2018

Festival

Couvent San Benito, à Alcántara - Alcántara
Festival de théâtre classique d'Alcántara

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture