Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route de Machado à Soria

  • Partager
  • Ermitage San Saturio, Soria © Turespaña

    Ermitage San Saturio, Soria © Turespaña

  • Plaza Mayor ou grande place de Soria © Turespaña

    Plaza Mayor ou grande place de Soria © Turespaña

  • Ermitage d’El Mirón, Soria © Turespaña

    Ermitage d’El Mirón, Soria © Turespaña

  • Chapiteaux de l’église Santo Domingo, Soria © Turespaña

    Chapiteaux de l’église Santo Domingo, Soria © Turespaña

  

Sur les traces de Machado

Au fil de cet itinéraire, vous découvrirez les endroits fréquentés par Antonio Machado, célèbre poète de la Génération de 98, lors de son séjour à Soria. Il s’agit là d’un bon moyen de connaître la région qui lui a inspiré le recueil de poèmes « Champs de Castille » et où il a rencontré son épouse Leonor. Un véritable voyage à la découverte de ce brillant écrivain.
 

Lire la suite

Un bon point de départ pour faire ce circuit est la ville même de Soria, où Machado vécut de 1907 à 1912. Vous y visiterez le lycée où il enseignait : l’une des salles de classe contient des meubles et des objets qui rappellent le passage du poète. Il faut ensuite faire halte au Cercle Amistad Numancia, qui fut le théâtre des débats littéraires auxquels il participait. Ce centre accueillera bientôt une maison-musée des poètes, dédiée bien sûr à Antonio Machado mais aussi à d’autres grands noms de la littérature, comme Gerardo Diego et Gustavo Adolfo Bécquer.


La Plaza Mayor abrite l’église Santa María la Mayor, où le poète épousa sa bien-aimée, Leonor Izquierdo, en 1905. Sur la façade du palais de l’Audiencia, on remarquera la fameuse horloge que Machado évoquait dans certains de ses poèmes. Vient ensuite l’église Santo Domingo, où le couple assistait habituellement à la messe du dimanche.


Pour suivre les pas du célèbre écrivain, on peut aussi réaliser la promenade qu’il faisait avec Leonor (sur les conseils d’un médecin, car elle avait contracté la tuberculose en 1911 et décéda à Soria en 1912) de leur maison sur le Paseo del Mirón jusqu’à l’ermitage baroque du même nom. Par ailleurs, à côté de l’église Espino, vous trouverez le vieil orme à l’origine de l’un des plus célèbres poèmes de Machado, ainsi que le cimetière où repose son épouse.


Machado avait également pour habitude de marcher longuement sur les berges du Duero. Parmi ses promenades les plus fréquentes, il y en a une que vous apprécierez certainement tout autant que lui : celle qui va de l’église de l’ancien monastère San Polo à l’ermitage San Saturio, où la ville rendit hommage au poète en 1932, comme vous le verrez sur une plaque commémorative. Vous parviendrez jusqu’aux vestiges du monastère San Juan de Duero, classé monument historique et artistique en 1882 et dont la silhouette est devenue un emblème de la ville de Soria.
 

Au-delà de la ville de Soria
Pour mettre un point final à ce circuit en hommage à l’écrivain, vous pouvez suivre, en voiture, un itinéraire un peu plus long : le parcours réalisé par le poète en septembre 1910, avec quelques amis, pour voir la source du Duero. Vous contemplerez les villages pittoresques de Vinuesa, Salduero et Covaleda, qui abritent de nombreuses constructions dignes d’intérêt (églises, manoirs, palais).
Toujours dans cette zone (à quelques kilomètres de Vinuesa), il ne faut pas manquer le lac de barrage de la Cuerda del Pozo. Il possède des plages de sable qui invitent à la baignade, telles que celles de Pita ou de la Peña Gamella. On peut aussi s’y adonner aux joies de la pêche et des sports aquatiques.
Vous vous dirigerez ensuite à Duruelo de la Sierra, puis vous monterez vers les sommets des pics d’Urbión, où le parcours touche à sa fin. Vous pourrez y contempler des paysages inoubliables, comme l’endroit où le Duero prend sa source, des forêts de pins sylvestres et de hêtres, ainsi que plusieurs lacs d’origine glaciaire. Parmi ceux-ci, citons le célèbre lac noir, immortalisé par Machado dans son poème « La terre d’Alvargonzález », inclus dans son recueil « Champs de Castille ».

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route

Ce qu'il faut faire

Cyclotourisme

Cyclotourisme
Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

En savoir plus

spain is culture