Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La promenade de l’art de Madrid

  • Partager
  • Façade du musée national Centro de Arte Reina Sofía © Ministerio de Cultura

    Façade du musée national Centro de Arte Reina Sofía © Ministerio de Cultura

  • Porte Goya, musée national du Prado © Turespaña

    Porte Goya, musée national du Prado © Turespaña

  • Extérieur du musée Thyssen-Bornemisza © Museo Thyssen-Bornemisza

    Extérieur du musée Thyssen-Bornemisza © Museo Thyssen-Bornemisza

  

Madrid, capitale des musées

C’est à la fin du XVIIIe siècle que le roi Charles III ordonne la construction d’une grande promenade ornée des arbres, fontaines, monuments et palais dignes de la capitale de son royaume. Avec le temps, ces édifices ont adopté un rôle culturel dont ils tirent aujourd’hui un prestige international. Auprès de constructions plus récentes ils permettent de vivre, sur tout juste deux kilomètres, une incursion sans limite dans le monde de l’art.
 

Lire la suite

La durée du parcours est difficile à évaluer. Le visiteur se laissera guider par son intérêt pour les différentes expressions artistiques afin de prendre le temps nécessaire à la découverte des espaces culturels du Paseo del Prado et des rues adjacentes.


Notre conseil est de commencer par la visite des expositions de deux constructions emblématiques au carrefour de la rue Alcalá et de la Gran Vía. Le nº 42 abrite le Círculo de Bellas Artes, fondé en 1880 et toujours attentif aux expressions les plus actuelles de l'avant-garde. Sur le trottoir d'en face (nº 49), le bâtiment des Cariatides est le siège actuel de l'Institut Cervantès, consacré à la diffusion de la culture hispanique.


Il faut se rendre jusqu'à l'emblématique fontaine de Cibeles pour rejoindre le début du Paseo del Prado. Avant de nous y engager, nous découvrirons la Casa de América (n° 2 de la place Cibeles), installée dans le palais de Linares. La légende raconte que les fantômes du palais surprennent les visiteurs dans ses salles rococo, pendant la visite de ses expositions ou au cours des débats traitant de thèmes latino-américains.


Au nº 8 du Paseo del Prado nous attend le musée Thyssen-Bornemisza dans le palais néoclassique de Villahermosa. Sa collection permanente nous permet de parcourir l'histoire de la peinture européenne depuis le XIIIe siècle jusqu'à nos jours, avec des œuvres remarquables issues de la Renaissance, de l'impressionnisme et de l'avant-garde. Il possède également l'une des rares collections de peinture d'Amérique du Nord du XIXe en Europe.


Il est conseillé de préparer avec soin la visite suivante, principal objectif de notre route, afin de lui réserver une grande partie de la journée : le musée du Prado. Il est en effet considéré comme l'une des plus grandes pinacothèques au monde, une visite incontournable pour tous les amateurs d'art. Velázquez, Goya, Le Greco, Rubens, Jérôme Bosch... et tant d'autres génies de la peinture témoignent de leur universalité dans les salles de ce grand bâtiment néoclassique. Conçu par Juan de Villanueva, il a récemment fait l'objet d'une extension signée Rafael Moneo (2007) afin d'abriter de nouveaux espaces d'exposition et de service du musée.
 

Notre parcours artistique continue au n° 36, avec un nouvel espace de modernité : le centre culturel et lieu d'exposition CaixaForum, conçu par les architectes Herzog et De Meuron. Le mur végétal de sa façade évoque son voisin d'en face, le Jardin botanique royal et ses 30 000 espèces végétales.


Nous approchons du sud de la promenade de l'art, où celle-ci s'achève. Le musée national Centro de Arte Reina Sofía (n° 52 de la rue Santa Isabel), récemment agrandi par Jean Nouvel, se trouve à la fin de notre périple, avec une collection de peinture contemporaine très importante. Nous pourrons y admirer le « Guernica » de Picasso, ainsi que les œuvres d'artistes comme Miró, Dalí, Saura, Gargallo, Magritte ou Max Ernst.


Ce parcours peut aussi être complété par trois visites supplémentaires. Tout d'abord, le musée de l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando (n° 13 rue Alcalá, à 20 minutes à pied du musée national Centro de Arte Reina Sofía), qui abrite une collection de peinture du XVIe au XIXe siècle. Ensuite, le musée national des arts décoratifs (n° 12 de la rue Montalbán), dont les fonds contiennent quelque 15 000 pièces. Finalement, le musée naval (nº 5 Paseo del Prado), qui rassemble les archives de l'histoire navale de l'Espagne.

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Agenda Voir la suite

Comédie musicale : le Roi lion © Stage Entertainment España

Du 21 oct. 2011 au 3 déc. 2017

Spectacle

Teatro Lope de Vega - Madrid
Comédie musicale : le Roi lion

Rendez-vous annuel au Centre de technologie du spectacle. Madrid © INAEM. Ministerio Cultura

Du 1 sept. 2016 au 30 avr. 2018

Cours

Madrid
Cours de techniciens supérieurs du spectacle en direct

Image transparente

Du 13 mai 2017 au 12 déc. 2017

Musée national centre d’art Reina Sofía - Madrid
Cycle de conférences : « Devenir Guernica. Lectures sur la guerre, l'exil et l'iconoclasme »

Image transparente

Du 16 juin 2017 au 5 nov. 2017

Exposition

Musée national des arts décoratifs - Madrid
Exposition : La fortune brodée. Costume taïwanais du musée national d'histoire, Taipei, Taïwan

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture