Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route du roman dans la Vall de Boí

  • Partager
  • Extérieur de l’église Santa María de la Natividad © Turespaña

    Extérieur de l’église Santa María de la Natividad © Turespaña

  • Clocher de l’église Sant Joan © Turespaña

    Clocher de l’église Sant Joan © Turespaña

  • Église Santa María de L´Assumpció de Coll © Turespaña

    Église Santa María de L´Assumpció de Coll © Turespaña

  • Église Santa María de Cardet © Turespaña

    Église Santa María de Cardet © Turespaña

  

L’art au cœur des montagnes

C’est en Catalogne, au beau milieu des paysages spectaculaires des Pyrénées de Lérida, que se trouve la vallée de Boí ou Vall de Boí (en catalan). Ses petits villages de montagne abritent un ensemble d’églises romanes des XIe et XIIe siècles, fort bien conservées et en parfaite harmonie avec l’environnement, classé en l’an 2000 au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.
 

Lire la suite

Notre route prend son départ dans le village d’El Pont de Suert, capitale de la région de l’Alta Ribagorça et porte d’entrée à la Vall de Boí. Son centre historique médiéval renferme de superbes monuments comme le palais abbatial et l’ancienne église Santa María.


Le trajet peut être réalisé sur une seule journée, au cours de laquelle nous découvrirons les neuf églises les plus importantes de la vallée. La richesse de leurs éléments décoratifs et leur excellent état de conservation nous permettront d’admirer certains des plus beaux témoignages d’art roman catalan.
 

Abandonnant El Pont de Suert par la route N-230, en direction du Val d’Aran, nous bifurquons cinq kilomètres plus loin vers le village de Cóll, où nous attend l’église romane de l’Assumpció, qui est la première de la Vall de Boí (XIIe siècle).
Nous reprenons la route principale pour rejoindre, au nord, le village de Cardet. Son église Santa María, restaurée à l’époque gothique, se distingue par son clocher-mur baroque. Notre troisième halte se situe à seulement deux kilomètres : la bourgade de Barruera, chef-lieu de la Vall de Boí, avec son église San Feliu.


Une route nous conduit ensuite à Durro, où nous contemplons le clocher monumental, les deux chapelles gothiques du XVIe et la sacristie baroque de l’église de la Nativitat. Un chemin d’un kilomètre et demi nous guide alors jusqu’à l’ermitage Sant Quirc de Durro, aux dimensions plus modestes, dont la voûte et le clocher-mur baroques datent du XVIIe et XVIIIe.


De retour sur la route principale, nous gagnons la partie la plus élevée de la vallée, où nous attendent les plus beaux exemples d’églises romanes. Le village d’Erill la Vall, qui nous propose de visiter le Centre du roman de la Vall de Boí, est marqué par la silhouette du remarquable clocher à six étages de l’église Santa Eulàlia. L’intérieur du temple nous montre une copie du groupe de sculptures « la Descente de la Croix » (les œuvres originales sont exposées dans différents musées de Barcelone et de Vic).


À seulement un kilomètre, une bifurcation signale la station thermale de Caldes de Boí et le parc national d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici. Nous suivons cependant la direction de la station de sports d’hiver de Boí-Taüll, jusqu’au village de Boí, où nous visitons la petite église Sant Joan. Caractérisée par un plan basilical à trois nefs, elle contient des copies des fresques originales transférées entre 1919 et 1923 au Museu d’Art Nacional de Catalunya (MNAC) de Barcelone.
Environ trois kilomètres plus loin, nous atteignons l’étape finale de notre route : le village de Taüll, où nous découvrons les deux églises les plus célèbres de toute la vallée, Santa María et Sant Climent. Répondant à une même conception architecturale, elles possèdent toutes deux un plan basilical à trois nefs et trois absides, une toiture en bois à deux versants et une tour-clocher à plusieurs étages.


Autre point commun : leurs peintures murales romanes, qui sont de simples reproductions des fresques originales aujourd’hui conservées au MNAC de Barcelone. La scène de « l’Épiphanie », dans l’abside centrale de l’église Santa María, et le célèbre « Pantocrator » de Sant Climent, véritable icône du roman catalan, sont particulièrement dignes de mention.

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Autres routes d'intérêt

Ce qu'il faut faire

Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

En savoir plus

spain is culture