Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route des villages blancs

  • Partager
  • Rue d’Arcos de la Frontera

    Rue d’Arcos de la Frontera

  • Prado del Rey © Turespaña

    Prado del Rey © Turespaña

  • Algodonales © Turespaña

    Algodonales © Turespaña

  • Benaocaz © Turespaña

    Benaocaz © Turespaña

  

Les villages blancs de Cadix et Málaga

Cette route nous révélera les secrets du sud de l’Andalousie : les villages blancs. Nous visiterons ces petits villages de montagne qui se caractérisent par les façades blanches de leurs maisons. Une particularité qui souligne encore la lumière propre au sud de l’Andalousie. De plus, leur environnement naturel est d’une grande beauté.
 

Lire la suite

Arcos de la Frontera, dans la province de Cadix, est le premier village à visiter. Il rassemble toutes les caractéristiques typiques des villages blancs : petites maisons basses et blanches, rues étroites et raides, et vues spectaculaires sur la sierra. Parmi ses monuments, soulignons les remparts, le château médiéval et la basilique mineure Santa María.

Les environs, dans un rayon de 30 kilomètres, abritent d’autres villages blancs, plus petits. Citons Espera, Bornos, Villamartín, Prado del Rey ou El Bosque. À partir de ce dernier, prenons la direction d’Ubrique (à 15 kilomètres environ). Célèbre pour son travail artisanal du cuir, vous pourrez y visiter ses ateliers et y acheter des articles artisanaux de grande qualité.

Nous nous trouvons alors au cœur du parc naturel de Grazalema, un espace naturel unique à la végétation splendide (bois de sapins d’Espagne et érables) et à la faune diverse (cerfs et bouquetins). Il est ponctué de nombreux sentiers balisés pour la pratique de la randonnée. Pour sa part, la région propose aussi une multitude de villes et villages blancs : Zahara, Algodonales, El Gastor, le « balcon des villages blancs », et Olvera, avec son musée médiéval, le couvent Caños Santos et l’église Encarnación.

Et puisque nous nous trouvons désormais à deux pas de la province de Málaga, la halte suivante aura lieu dans la légendaire ville de Ronda. Parmi ses monuments, citons l’église Santa María la Mayor, le palais et les jardins du roi maure, les bains arabes et le palais des marquis de Salvatierra. De plus, Ronda est l’un des berceaux de la tauromachie. Ses arènes accueillent chaque année les Corridas Goyescas, une fête taurine qui remémore les costumes de l’époque du peintre Francisco de Goya, proposée au cours des premiers jours de septembre.

Dans les environs, vous pourrez visiter l’ermitage mozarabe des grottes de San Antón, les ruines du théâtre romain de Ronda la Vieja, l’ancienne ville romaine d’Acinipo, ou découvrir le parc naturel Sierra de las Nieves, classé réserve de biosphère par l’UNESCO.

La province de Málaga abrite d’autres villages blancs. Parmi ceux-ci, Montejaque, Benaoján (avec sa grotte préhistorique de La Pileta), Jimera de Líbar, Atajate, Benadalid, Algatocín et Gaucín. Tous sont proches de Ronda (à 40 minutes en voiture maximum), vers le sud, en direction de Cadix.

Les deux derniers villages blancs de cette route se trouvent dans la province de Cadix : Jimena de la Frontera et Castellar de la Frontera, au cœur du parc naturel des Alcornocales. Le premier se distingue par son ensemble historique et artistique, dominé par un ancien château et sa citerne arabe des IXe-Xe siècles, les « bains de la reine maure », l’église Misericordia et le sanctuaire Reina de los Ángeles. De plus, les environs renferment la grotte préhistorique Laja Alta. Pour sa part, Castellar de la Frontera est un village fortifié d’origine arabe abritant l’un des exemplaires les mieux conservés de la région de château-fort arabe médiéval (XIIIe siècle). Il offre aussi une superbe vue panoramique sur le détroit de Gibraltar.

Le meilleur moment pour suivre la route
Le doux climat andalou permet de suivre cette route tout au long de l’année. Même en été, malgré les températures élevées, elle reste agréable grâce à la fraîcheur de la sierra.

Le parcours est adapté à un week-end mais, les villages blancs étant dotés d’un charme particulier, il est recommandé de prévoir quelques jours supplémentaires pour les découvrir en toute tranquillité.
 

 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Ce qu'il faut faire

Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

En savoir plus

Agenda

Image transparente

En attente de confirmation 2018

Festival

Ronda
Gala folklorique international de Ronda

Découvrez les environs Voir la suite

Services

spain is culture