Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route des Nasrides

  • Partager
  • Bains arabes de Jaén © Turespaña

    Bains arabes de Jaén © Turespaña

  • Cour des Lions, Alhambra de Grenade

    Cour des Lions, Alhambra de Grenade

  • Église San Pablo d'Úbeda © Turespaña

    Église San Pablo d'Úbeda © Turespaña

  

Le dernier royaume d'Al-Andalus

La Route des Nasrides est un voyage au cœur de l'histoire du royaume de Grenade, dernier territoire d'Espagne placé sous domination musulmane. Même si la dynastie des Nasrides se caractérise par la beauté de ses œuvres architecturales, comme l'Alhambra, elle correspond également à une dure époque de luttes, comme en témoigne le grand nombre de fortifications et châteaux que l'on peut rencontrer ici. Cette route fait partie de l'ensemble des itinéraires d'« El legado andalusí ».
 

Lire la suite

Les 240 kilomètres de notre route traversent les provinces de Jaén et Grenade, parmi les paysages de la Sierra Morena et de la Sierra Mágina. La douceur du climat de l’Andalousie permet de la réaliser en toute saison. Les courtes distances qui séparent ses différents points d’intérêt (l’étape maximale ne dépasse pas 50 kilomètres) font de l’automobile le moyen de transport le plus confortable pour visiter les villes et villages qui jalonnent ce parcours parsemé de superbes centres historiques.

Peu après notre départ de Las Navas de Tolosa, nous apercevons les vestiges des forteresses de Tolosa et Ferral, d’origine musulmane. Nous rejoignons ensuite La Carolina, avec ses superbes monuments de style néoclassique. Le trajet se poursuit en direction de Baños de la Encina, où se dresse un imposant château califal du Xe siècle. Un peu plus loin, la ville de Bailén dévoile à travers son artisanat tout l’héritage d’Al-Andalus. Son ancienne fortification est aujourd’hui réduite à l’état de ruines.

Dans le centre du village de Mengíbar, nous contemplons ensuite le donjon de l’ancien château. Nous poursuivons notre chemin jusqu’à Andújar, où une promenade dans le centre historique nous permet d’apprécier de nombreux vestiges de la domination arabe : les ruines des remparts, le style mudéjar de la tour de l’Horloge ou encore l’église Santa María, qui fut un jour une mosquée. Traversant un paysage où dominent les champs d’oliviers à perte de vue, nous nous rendons à Arjona, berceau d’Al-Ahmar, fondateur de la dynastie des Nasrides. Au tracé de ses rues, pratiquement inchangé au fil des siècles, s’ajoute l’attrait de la conservation d’une partie de ses remparts musulmans.

Notre étape suivante est Porcuna. C’est dans son donjon que fut emprisonné Boabdil après la chute de Grenade. Une infinité de tours de guet jalonnent notre route vers les villages de Torredonjimeno et Martos, dont on peut encore apprécier les vestiges des anciens remparts et des forteresses. Tout près, Torredelcampo nous propose de déguster de délicieuses friandises dont la recette provient tout droit de l’époque d’Al-Andalus. Nos prochaines haltes se déroulent dans trois villes monumentales : Linares, Baeza et Úbeda. Les monuments Renaissance de ces deux dernières ont été classés au patrimoine de l’humanité.

Nous attendent ensuite les donjons de Jódar et Jimena, puis Mancha Real et Jaén, où nous visitons le château et les bains arabes situés à l’intérieur du palais de Villadompardo. Notre route nous guide alors vers les forteresses de La Guardia de Jaén, Cambil et Huelma. Une fois dans la province de Grenade, nous traversons les villages de Guadahortuna et Píñar. Dans ce dernier, l’ancien château se dresse sur la même colline que la grotte de Las Ventanas, dont les formations géologiques produisent de superbes jeux d’ombre et de lumière.

Prochaine étape : Iznalloz, qui offre chaque été une intéressante recréation des batailles entre chrétiens et musulmans. Les rares vestiges de son enceinte fortifiée sont aujourd’hui intégrés dans sa structure urbaine. En direction de Deifontes et Albolote, le paysage est une fois de plus marqué par les silhouettes d’anciennes constructions défensives. Notre dernière halte est le village de Maracena, dont les champs fertiles ont longtemps approvisionné la Grenade de l’époque des Nasrides. L’église mudéjare de La Encarnación date précisément de cette époque, même si sa tour en forme de minaret ne fut construite qu’au XVIIIe siècle. Notre itinéraire prend fin à Grenade, où nous profitons sans entraves de la splendeur de l'Alhambra et du Generalife, tous deux classés au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.
 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Autres routes d'intérêt

Ce qu'il faut faire

Cyclotourisme

Cyclotourisme
Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

Multimédia

En savoir plus

Très intéressant

Agenda Voir la suite

Image transparente

Du 8 mars 2018 au 18 mars 2018

Festival

Teatro Municipal Isabel la Católica - Grenade
Festival de tango de Grenade

Le char d’une procession de la Semaine sainte à Grenade.

Du 25 mars 2018 au 1 avr. 2018

Fête d'intérêt touristique international

Grenade
Semaine Sainte de Grenade

Image transparente

29 avr. 2018

Fête d'intérêt touristique national

Andújar
Romería de Nuestra Señora de la Cabeza

Image transparente

26 mai 2018

Grenade
Fête-Dieu de Grenade

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture