Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La route des dinosaures

  • Partager
  • Statue de dinosaure

    Statue de dinosaure

  • Empreintes de dinosaure, Cornago © Turespaña

    Empreintes de dinosaure, Cornago © Turespaña

  • Statue de dinosaure, Enciso © Turespaña

    Statue de dinosaure, Enciso © Turespaña

  

Sur la piste des animaux préhistoriques

La région de la Rioja était, durant les âges jurassique et crétacé, le delta d’un grand fleuve, une zone de marais et d’étendues de sable. Les empreintes laissées par les dinosaures qui régnaient sur la Terre à cette époque, lors de leurs déplacements dans la région, y ont été fossilisées pour l’éternité. Selon le terme scientifique consacré, ces empreintes sont appelées « ichnites ».
 

Lire la suite

Cette route peut être suivie en un ou deux jours. Elle compte un total de 60 kilomètres entre ses points de départ et d’arrivée, auxquels il faut ajouter les chemins et sentiers balisés qui parcourent les divers sites archéologiques à visiter. L’itinéraire part d’Enciso, un village doté d’un centre paléontologique.

C’est là que commencent véritablement les visites (libres ou guidées) des sept sites regroupés d’ichnites que rassemble la commune. Au total on dénombre plus de 1 400 empreintes de dinosaures. La halte à Enciso peut être complétée par la visite des églises gothiques et Renaissance San Pedro Apóstol (avec sa tour romane du XIIe siècle) et Santa María de la Estrella.

La première partie de la route se poursuit par le haut val du Cidacos, un site déclaré réserve de biosphère par l’UNESCO. À 6 kilomètres de là se trouve le village de Munilla. Un chemin de 2 kilomètres à peine nous conduit aux deux principaux sites archéologiques de la commune. Ensemble, ils abritent quelques 900 empreintes de dinosaures, parmi lesquelles se distinguent la piste de 13 mètres d'un dinosaure carnivore et ses 17 empreintes, et la piste de 27 mètres d’un bipède herbivore et ses 31 empreintes de pas en zigzag.

De retour à la route principale, prenons désormais la direction d’Arnedillo (à 6 kilomètres). Ses deux sites sont plus modestes, mais ses nombreux attraits méritent toutefois un détour. Par exemple, ses ermitages de la période arabe, dont celui de Santa María de Peñalba, d’origine mozarabe (Xe siècle), son église paroissiale Renaissance San Servando y San Germán, ses deux centres d’interprétation (l’un étant consacré à l’observation du vautour fauve et l’autre à des thèmes regroupant la réserve de biosphère, l’eau et l’industrialisation), ou encore sa station thermale.

Depuis Arnedillo, continuons le voyage jusqu’à Arnedo, la capitale du Cidacos et du soulier, à 13 kilomètres de là. Parmi ses monuments, mentionnons les trois églises gothiques et Renaissance (XVIe) Santa Eulalia, San Cosme y San Damián, et Santo Tomás, et les palais de la Baronne (début du XXe) et de l’archevêque Argaiz (XVIIe).

Cette section peut être suivie par la Voie verte du Cidacos qui traverse la vallée depuis Arnedillo jusqu’à Calahorra, la capitale de la région de la Rioja Baja. Aussi, un tronçon de 6 kilomètres environ (Voie verte de Préjano), près d’Arnedillo, nous conduit à la commune de Préjano, un ancien village minier. Il possède plusieurs sites d’ichnites, ainsi que les vestiges de son château du XVe siècle.

Dirigeons-nous ensuite vers la vallée du Linares. À 23 kilomètres environ, nous arrivons à Cornago, dont le château médiéval est impressionnant. Cette commune compte cinq sites ou ensembles archéologiques, faciles à visiter.

La commune d’Igea, à 7 kilomètres, sera notre dernière halte. Elle abrite le centre d'interprétation paléontologique de La Rioja. Le site de l’Era del Peladillo rassemble la plus grande concentration d’ichnites non seulement de La Rioja, mais de toute l’Europe, et la troisième au monde, avec un total de 1 766. Parmi le patrimoine architectural du village, il faut citer le palais du marquis de Casa Torre, de facture florentine (XVIIIe).
 

Fermer

Ce qu'il faut faire

Cyclotourisme

Cyclotourisme
Promenades à cheval

Promenades à cheval
Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

En savoir plus

spain is culture