Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La route « César Manrique » à Lanzarote

  • Partager
  • Jameos del Agua, Haría, Lanzarote © Fundación César Manrique

    Jameos del Agua, Haría, Lanzarote © Fundación César Manrique

  • Casa de las Palmeras. Maison-musée César Manrique, Haría, Lanzarote © Fundación César Manrique

    Casa de las Palmeras. Maison-musée César Manrique, Haría, Lanzarote © Fundación César Manrique

  • Jardin du cactus, Teguise, Lanzarote © Fundación César Manrique

    Jardin du cactus, Teguise, Lanzarote © Fundación César Manrique

  • Sculpture du musée-fondation César Manrique © Turespaña

    Sculpture du musée-fondation César Manrique © Turespaña

  • Jameos del Agua, Lanzarote © Turespaña

    Jameos del Agua, Lanzarote © Turespaña

  

Les entrailles de la Terre

 L’île de Lanzarote est surtout connue pour être l’île des volcans. Au fil d’un circuit sur cette île, vous découvrirez les empreintes laissées par l’activité volcanique passée, qui se manifeste encore aujourd’hui sous la forme de geysers et de fumeroles s’échappant des entrailles de la Terre. Par ailleurs, l’interaction entre l’homme et la nature, en parfaite symbiose depuis toujours sur l’île, a valu à Lanzarote d’être classée réserve de biosphère par l’UNESCO.
 

Lire la suite

Pour découvrir les joyaux culturels et naturels de Lanzarote, rien de tel que de partir sur les traces de l’un de ses plus grands artistes : César Manrique, peintre, sculpteur et architecte. Installé définitivement sur son île natale en 1966, après avoir fait carrière à Madrid et à New York, cet artiste a consacré les trente dernières années de sa vie (il est mort en 1992) à travailler pour son île. Il voulait faire en sorte que les visiteurs de passage respectent le paysage et l’identité culturelle de Lanzarote.

Le parcours débute à Arrecife, la capitale de l’île. Ici, Manrique a travaillé dans le château de San José, une forteresse militaire côtière du XVIIIe siècle, pour en faire le siège du musée international d’art contemporain, qui abrite aujourd’hui des œuvres d’artistes tels que Tàpies, Alechinski, Millares, Óscar Domínguez, Guerrero et Lasso, entre autres. Il a de plus aménagé l’esplanade d’accès au château et conçu un restaurant ouvert sur l’océan atlantique.

La ville d’Arrecife a bien d’autres attraits, outre ses splendides plages et son offre de loisirs : le château de San Gabriel et le pont-levis des Bolas, parmi les constructions militaires, mais aussi l’église San Ginés et les maisons des Arroyo et d’Agustín de la Hoz, transformée en maison de la culture.

Vous vous dirigerez ensuite vers la ville de Tahíche, distante de 5 km. C’est là que se trouve le siège de la fondation César Manrique, dans l’ancienne maison de l’artiste (le Taro de Tahíche), qui tire parti de l’espace naturel formé par cinq bulles volcaniques. Elle abrite également un musée où sont exposées certaines de ses œuvres.

Après avoir fait halte à Teguise (à environ 5 km de Tahíche) pour y contempler de belles maisons traditionnelles, vous pouvez faire un détour par Guatiza, un hameau distant d’environ 8 km, où Manrique a réalisé sa dernière création sur l’île : le jardin de cactus. Il s’agit d’un jardin botanique exclusivement consacré à des cactus du monde entier.

Dans la localité de Haría, vous constaterez à nouveau la volonté de Manrique d’associer culture et nature. Cette fois-ci, il a profité d’une longue galerie creusée lors d’une éruption volcanique pour créer des espaces culturels attrayants en parfaite harmonie avec la nature. Ainsi, dans la partie de la galerie la plus proche de la mer, il a créé le centre d’art et de culture Los Jameos del Agua où, outre un lac naturel, vous trouverez un étonnant auditorium aménagé à l’intérieur d’une grotte volcanique. D’autre part, ce vaste tunnel abrite la Cueva de los Verdes, une grotte qui possède un kilomètre de galeries souterraines aménagées pour le public.

Il faut prendre le temps de découvrir cet espace avant de reprendre la route. On peut ensuite aller jusqu’à Famara, pour profiter d’une vue imprenable sur l’océan atlantique et l’archipel de Chinijo depuis le Mirador del Río, conçu lui aussi par l’artiste.

Si vous retournez vers le centre géographique de l’île, vous pourrez admirer au hameau de Mozaga l’œuvre que l’auteur a créée en hommage à la tradition agricole de Lanzarote. Il s’agit d’une grande sculpture entourée d’un ensemble de bâtiments, aménagé en maison-musée du paysan.

Vous ne pouvez pas repartir de l’île sans avoir visité le parc national de Timanfaya, qui se trouve dans la partie ouest de Lanzarote. Il s’agit d’un grand espace naturel modelé par les éruptions volcaniques, dont la dernière phase vraiment active remonte aux années 1730 - 1734. De nos jours, on y recense 25 volcans, dont certains sont très connus, comme la Montaña del Fuego, et une certaine activité volcanique, qui dénote que les volcans sont juste endormis : à certains endroits, la température à la surface dépasse les 100 °C.

César Manrique a conçu un four-rôtisserie pour un restaurant offrant des spécialités canariennes, qui emploie l’énergie géothermique et magmatique : il est aménagé sur une faille dans le sol d’où émane directement la chaleur volcanique du cœur de Lanzarote.
 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route Voir la suite

Agenda

Jameos Music Festival

En attente de confirmation 2019

Festival

Jameos del Agua - Haría
Jameos Music Festival

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture