Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route du Bas-Miño

  • Partager
  • Le Miño passant par Tui © Turespaña

    Le Miño passant par Tui © Turespaña

  

Une promenade au bord de l’eau

Cette route traversant le sud-ouest de la Galice permet de découvrir des plages, des falaises et d’impressionnants paysages à l’union du Miño et de l’océan Atlantique. Vous apprécierez le patrimoine architectural de villes comme Tui et Baiona, et vous vivrez la magie de l’ancien monde celte via des constructions comme le village fortifié de Santa Tegra et les festivités folkloriques de la région.

Lire la suite

Cette route de trois jours débute dans la ville touristique et marine de Baiona, où visiter la collégiale Santa María (romane et gothique, XIIe-XIVe), la chapelle Santa Liberata (XVIIIe siècle) et la forteresse médiévale de Monterreal (Xe-XIVe) aujourd’hui transformée un en luxueux hôtel Parador Nacional de Turismo.

Son musée de Christophe Colomb abrite une reproduction exacte de la caravelle Pinta qui le ramena en Espagne après la découverte de l’Amérique. En effet, Baiona fut alors le premier port européen à prendre connaissance du succès de l’expédition (le 1er mars 1493). Si vous le souhaitez, Baiona est aussi le point de départ idéal pour partir à la découverte de la ville médiévale de Gondomar, des monts Boi et d’A Groba avec sa vue splendide sur l’océan.

Prenez ensuite la route côtière jusqu’au cap Silleiro, avec son phare toujours en activité et son mirador sur l’océan Atlantique. Continuez jusqu’à la commune d’Oia (à 20 kilomètres de Baiona), où visiter le monastère cistercien Santa María, un joyau architectural qui associe des parties romanes (datant de sa fondation au XIIe siècle), gothiques et baroques. De plus, entre les mois de juin et d’août, Oia célèbre les curros, une fête traditionnelle qui consiste à amener des chevaux sauvages, couper leurs crinières et les vendre.

À 12 kilomètres au sud, vous rencontrerez l’embouchure du Miño dans l’Atlantique, près de la ville touristique de pêcheurs A Guarda. Le mont de Santa Tecla tout proche (Santa Tegra en galicien) abrite les vestiges du village fortifié du même nom, qui compte parmi les sites celtes les plus grands et les mieux conservés de toute la Galice.

La halte suivante, dans la localité d’O Rosal (à un peu plus de 5 kilomètres en amont du Miño), propose une promenade jusqu’aux moulins de Folón et Picón, un ensemble de 67 moulins hydrauliques des XVIIe-XVIIIe siècles utilisés pour moudre le grain et pour les travaux textiles, aujourd’hui aménagés pour les visites touristiques. De plus, vous pourrez goûter aux délicieux crus de la région appartenant à l’appellation d’origine contrôlée Rías Baixas. O Rosal célèbre sa foire aux vins pendant la deuxième quinzaine de juillet.

Continuez sur 25 kilomètres jusqu’à la ville de Tui, d’origine romaine. Sa cathédrale est particulièrement remarquable, une construction romane de transition vers le gothique (XIIe-XIIIe) qui abrite aujourd’hui les musées diocésain et de la cathédrale. Une promenade à travers son centre-ville médiéval vous mènera jusqu’au couvent Santo Domingo (gothique, des XVe-XVIe), au couvent des Encerradas (baroque, XVIIe siècle), à l’ancienne église San Francisco du couvent (néoclassique, XVIIIe siècle) ou aux nombreuses maisons blasonnées gothiques, Renaissance et baroques.

Deux balades permettent de conclure cette route : l’une jusqu’à la paroisse de Rebordáns, où visiter l’église romane San Bartolomeu (XIIe), et l’autre jusqu’au parc naturel du mont Aloia, l’emplacement primitif des Celtes qui, à l’époque romaine, descendirent la vallée du Miño pour fonder la ville de Tui. Ce parc propose de nombreux parcours à suivre à pied ou à vélo, un camping, un centre d’interprétation de la nature et de précieux vestiges archéologiques.

Et si vous souhaitez continuer, vous pourrez toujours prolonger la route à partir de Tui. En suivant la vallée du Miño, vous arriverez à la ville frontalière de Salvaterra de Miño, très prisée des touristes (à un peu plus de 15 kilomètres). En direction du nord, à O Porriño (à quelques 15 kilomètres de Tui), vous rencontrerez l’espace naturel protégé des Gándaras de Budiño, un marais qui abritait les vestiges humains du Paléolithique les plus anciens de tous ceux retrouvés en Galice.
 

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route

Autres routes d'intérêt

Ce qu'il faut faire

Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

Agenda

Image recréant l’arrivée des frères Pinzón à Baiona, dans la province de Pontevedra, portant la nouvelle de la découverte de l’Amérique © EFE

En attente de confirmation 2020

Fête d'intérêt touristique international

Bayonne
Fête de l’arrivée de la caravelle La Pinta

Préparation des langoustes pendant la Fête de la langouste. A Guarda, Pontevedra.

En attente de confirmation 2020

Guarda, A
Fête de la langouste

Découvrez les environs Voir la suite

Contenus associés

Services

spain is culture