Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Route des abbayes cisterciennes de Galice

  • Partager
  • Monastère Santa María. Melón, Ourense © Grupo Vasco Gallega

    Monastère Santa María. Melón, Ourense © Grupo Vasco Gallega

  • Monastère Santa María de Oia. Pontevedra © Grupo Vasco Gallega

    Monastère Santa María de Oia. Pontevedra © Grupo Vasco Gallega

  • Monastère Santa María de Oia. Pontevedra © Turespaña

    Monastère Santa María de Oia. Pontevedra © Turespaña

  • Monastère d'Osera. Orense © Turespaña

    Monastère d'Osera. Orense © Turespaña

  

Ora et labora

Saviez-vous qu'il existe en Europe quelque 750 abbayes et 1 000 monastères appartenant à l'ordre de Cîteaux ? Dès le Moyen âge, ces centres religieux contribuèrent au développement de l'art, de la pensée et des connaissances. Intégrés au sein de paysages naturels d'une beauté exceptionnelle, ils constituent aujourd'hui un véritable patrimoine architectural que la Route des abbayes cisterciennes d'Espagne nous permet désormais de découvrir dans cette région du nord de l'Espagne.

Lire la suite

L'ordre de Cîteaux fut fondé en 1098 suivant les principes de la règle de saint Benoît, que l'on peut résumer par la célèbre expression « ora et labora » (prie et travaille). L'ordre se répandit rapidement dans toute l'Europe, donnant naissance à des constructions qui étaient à l'image de la vie monastique bénédictine. Les communautés cisterciennes possédaient à la fois de grands édifices qui étaient le théâtre de leur dévotion religieuse, et des bâtiments destinés à l'intendance et à l'exploitation des ressources naturelles (entrepôts, moulins, chais, forges…).

Ce patrimoine aujourd'hui laissé en témoignage peut être contemplé grâce à la Route européenne des abbayes cisterciennes : un itinéraire regroupant près de 200 sites dans 11 pays, dont l'Espagne. Les quatre monastères qui jalonnent notre route sont situés en Galice, au milieu de paysages naturels d'une beauté singulière. Pour les découvrir, rien de tel qu'une escapade sur un week-end : hormis les monuments à visiter (où vous pourrez même parfois vous loger), des activités comme la randonnée ou le cyclotourisme vous seront proposées dans les environs.

Une simplicité grandiose

La route prend son départ à 47 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans la commune de Forcarei (Pontevedra). Vous y trouverez le monastère d'Aciveiro, dont la fondation date de l'an 1135, si l'on en croit l'inscription portée sur la façade méridionale de son église. Après avoir été réhabilité, il fonctionne également comme un hôtel. Sa visite permet d'admirer, entre autres, ses deux cloîtres, ses voûtes, ses balcons en fer forgé élaborés par les propres moines, ou encore son église.

Notre prochaine étape se situe à 61 kilomètres, dans la localité d'Oseira (Ourense), dont le monastère est surnommé « l'Escurial galicien ». Saviez-vous que ce sont les moines eux-mêmes qui se sont chargés de sa restauration ? Le site abrite aujourd'hui une hôtellerie et propose des visites guidées, ainsi que la possibilité d'y acquérir des produits artisanaux tels que du chocolat, des friandises, des biscuits, des liqueurs…

Vue sur la mer

Notre voyage se poursuit par le monastère de Melón (Ourense), à 55 kilomètres. Seuls une partie des murs, l'entrée, les cloîtres et l'église de l'ancien monastère sont conservés, mais ils se trouvent aujourd'hui en cours de restauration. Même s'il est possible d'accéder librement à l'enceinte, ses visites guidées gratuites sont l'occasion de découvrir l'histoire d'un établissement autrefois très puissant. Avant de reprendre notre route, nous faisons une halte pour manger un morceau dans la cafétéria qui occupe l'une des salles du monastère.

Notre dernière étape se trouve à 66 kilomètres de Melón : le monastère d'Oia, actuellement en cours de restauration. Rien que pour le panorama offert, la visite vaut le détour : il s'agit en effet du seul ensemble cistercien de toute la péninsule Ibérique à avoir été construit au bord de la mer. De fait, sa position stratégique lui conféra un rôle important dans la défense de la côte, et les moines parvinrent même à repousser une attaque de la flotte turque en 1624. Pour exprimer sa reconnaissance, le roi Philippe IV lui octroya le titre de monastère royal.

Ces quatre monuments sont loin d'être les seuls monastères cisterciens de Galice : si vous souhaitez en connaître d'autres, n'hésitez pas à vous adresser aux offices de tourisme, qui vous donneront tous les renseignements nécessaires.

Fermer

Ce qu'il faut voir sur la route

Otras rutas de interés

Ce qu'il faut faire

Cyclotourisme

Cyclotourisme
Randonnée pédestre

Randonnée pédestre
Autres

Autres

En savoir plus

spain is culture