Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La Rioja Alavesa : le berceau du vin

Vous pouvez faire cet itinéraire en deux ou trois jours, en toute saison. Commencez pas visiter la petite cité médiévale de Peñacerrada-Urizaharra, avec ses remparts, l’église de La Asunción, le palais des ducs de Híjar (XVIIe siècle) et l’ermitage rupestre de la Virgen de la Peña, à Faido. En s’éloignant du village, la route traverse les Sierras de Toloño et de Cantabria par le col de Herrera, duquel on a une vue imprenable sur la vallée de l’Èbre.

L’étape suivante, à 20 km de Peñacerrada, est Laguardia, la capitale du vin. Certaines caves de sa vieille ville sont utilisées comme celliers depuis le Moyen Âge et plusieurs d’entre elles sont ouvertes au public.

Laguardia constitue de plus un magnifique ensemble historique et artistique. Sa vieille ville, entourée de remparts, abrite l’église Santa María de los Reyes et l’église San Juan, des manoirs et des hôtels particuliers, la Casa Primicia et l’Hôtel de Ville, de style Renaissance. Hors de la ville fortifiée, il est intéressant de visiter le bâtiment que Santiago Calatrava a créé pour Bodegas Ysios (2001).

Vous emprunterez ensuite une petite route pour vous rendre sur le site archéologique de La Hoya, où se trouvait un village habité à l’âge du bronze et l’âge du fer (XIIIe-IIe siècles av. J.-C.), puis à Elvillar/Billar, où vous admirerez l’église de La Asunción (Renaissance, XVIe siècle) et le palais de l’Indiano (baroque, XVIIIe siècle). C’est sur le territoire de cette commune que vous trouverez le splendide dolmen de La Chabola de la Hechicera (littéralement, « la cabane de la sorcière »).

À seulement 9 km d’Elvillar se trouve le village de Lanciego/Lantziego, avec ses demeures et palais de familles nobles et, 5 km plus au sud, Assa, un hameau situé au bord de l’Èbre, où l’on peut observer les ruines du pont romain de Mantible. En poursuivant votre chemin vers l’est, vous ferez halte à Oyón-Oion pour visiter l’église de La Asunción (de style gothique et Renaissance, XVe-XVIIe siècles) et les palais du marquis du Puerto et du comte de Bureta, puis à Moreda de Álava, pour voir l’église Santa María (XVIe-XVIIIe siècles).

De Moreda de Álava, vous pouvez reprendre la route vers le nord sur 6 km, jusqu’au hameau de Labraza, qui conserve encore ses remparts et sa structure médiévale. Ensuite, vous reviendrez 25 km en arrière pour découvrir Lapuebla de Labarca, et son église de La Asunción (XVIe siècle), puis une autre localité viticole, Elciego.

C’est à Elciego que se trouve La Ciudad del Vino la cité du vin créée par Bodegas Marqués de Riscal. Elle est composée d’un ancien chai (datant de 1858, c’est le plus vieux de La Rioja) et de bâtiments modernes conçus par Frank Gehry, célèbre architecte américain : hôtel, restaurant, spa de vinothérapie et centre de congrès et de conventions. La vieille ville d’Elciego renferme notamment la majestueuse église San Andrés, de style gothique et Renaissance (XVIe siècle), l’ermitage Nuestra Señora de la Plaza (baroque, XVIIIe siècle) et l’Hôtel de Ville (XVIIe siècle).

La route prend la direction du nord-ouest sur 15 km, pour passer à Baños de Ebro/Mañueta, Villabuena de Álava/Eskuernaga et Samaniego, où vous découvrirez des demeures seigneuriales, des églises Renaissance et baroques, ainsi que de nombreuses caves à vin.
Peu après, vous pénétrerez dans la communauté autonome de La Rioja, où il faut absolument faire halte à San Vicente de la Sonsierra. Son centre historique abrite un château médiéval, l’ermitage San Juan de Arriba (gothique initial, XIVe siècle) et l’église Santa María de Mayor (gothique final, XVIe siècle). Il est tout aussi intéressant de visiter l’église (romane, XIIe-XIIIe siècles) et le site archéologique médiéval de Santa María de la Piscina (hameau de Peciña).

De retour dans la province d’Álava, vous ne tarderez pas à arriver à Labastida/Bastida, dernière étape du circuit. Outre les vestiges des remparts médiévaux (portes-arcs de Toloño et Larrazuria) ainsi que de nombreux manoirs, ce village renferme de remarquables constructions, comme l’église de La Asunción (Renaissance et baroque, XVIe-XVIIIe siècles), les ermitages romans Santo Cristo et Santa Lucía, et l’Hôtel de Ville (baroque, XVIIIe siècle).

spain is culture