Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

De Saint-Jacques-de-Compostelle au Finisterre

L’option présentée ici est pensée pour être suivie en voiture, confortablement et en famille. Au départ de Saint-Jacques-de-Compostelle, prenez la route en direction de la ria de Muros et de Noia. À 40 km environ se trouve justement Noia, une localité qui conserve son charme médiéval et marin. Entre autres sites, ne manquez pas de visiter l’église gothique San Martiño, dont le début de la construction remonte au XVe siècle, et l’église Santa María a Nova, qui date du XIVe.

Suivez ensuite le littoral de la ria jusqu’à Muros, dont le centre-ville mérite également le détour. Vous découvrirez ainsi des constructions telles que l’église San Pedro, l’ancienne collégiale Santa María, dont le portail roman date du XIIe siècle, la chapelle San Antón, le sanctuaire de la Virgen del Camino et l’hôpital de Lazarados, du XVIe.

Après Muros, vous rencontrerez le mont et la lagune de Louro, un espace naturel passionnant par sa diversité ornithologique et sa végétation propre aux marais, qui s’étend tout au long des dunes et plages de la côte. La route longe ensuite le littoral à travers des paysages naturels de grande valeur.

Vous passerez ainsi par la grande plage de Carnota, très prisée en été, par le mont Pindo et par la petite crique d’Ézaro, dont le mirador permet de contempler la spectaculaire embouchure du Xallas dans l’Atlantique via une cascade de cent mètres. Ce phénomène naturel a été mis à profit à travers la construction d’un barrage hydraulique dont les installations accueillent le musée de l’électricité et le centre d’interprétation du mont Pindo et de la cascade du Xallas.

Les deux villes marines de Cee et Corcubión, autour de la ria de Corcubión, offrent les haltes suivantes. À Corcubión, ne manquez pas de visiter l’église San Marcos, d’origine romane, le pazo des comtes d’Altamira, construit au XVe siècle, et la Casa de Miñones, dont le style conjugue architecture galicienne et éléments modernistes. En juillet, vous pourrez aussi assister à sa populaire foire médiévale.

En poursuivant le voyage, vous apercevrez bientôt la silhouette du cap de Finisterre considéré, pendant très longtemps, comme le point final des terres connues des hommes. Son phare, construit en 1868, compte parmi les sites les plus visités de toute la Galice. Dans la ville de Finisterre (Fisterra en galicien), vous pourrez aussi visiter l’église Nosa Señora das Areas, aux parties romanes, gothiques et baroques, l’ermitage San Guillermo, le château de San Carlos, dressé au XVIIIe siècle et actuel musée de la mer, ou le cimetière de la fin de la terre, conçu par l’architecte César Portela.

Vous constaterez la présence ininterrompue des phares et hórreos ou greniers à grain tout au long du voyage. Cette région est aussi célèbre pour ses nombreux vestiges préhistoriques et mégalithiques (dolmens, pétroglyphes, villages fortifiés celtes, etc.). Une autre proposition intéressante consiste à poursuivre la route jusqu’à Muxía : ces 28 km peuvent être suivis à pied, sur un sentier balisé. De plus, Muxía est le point de départ parfait pour parcourir les paysages abrupts de la Costa da Morte de Galice.
 

spain is culture