Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Sur le chemin des Pics d’Europe

L’itinéraire traverse les communes de l’intérieur de la région orientale des Asturies. Il est conseillé de lui consacrer un week-end, et il est indispensable de disposer d’un véhicule. Notre route partira de Cangas de Onís, première capitale du royaume des Asturies au VIIIe siècle, et nous mènera jusqu’à Peñamellera.

Le monument le plus représentatif de Cangas de Onís est tout un symbole pour la région : le pont romain sur le Sella, qui date en réalité du XIVe siècle. Une reproduction de la croix de la Victoire est suspendue à son arc central. Selon la tradition l’original, dans la cathédrale d’Oviedo, renferme la croix en bois que portait le roi Pélage à la bataille de Covadonga en 722. Cangas de Onís se distingue aussi par son palais de Cortés, d’origine Renaissance, et son église de l’Asunción, avec son beau campanile sur trois niveaux.

La route continue à travers trois villages intéressant appartenant à la commune de Cangas de Onís : Contranquil, Abamia et Villanueva. À Contranquil, visitez la chapelle Santa Cruz. Fondée en 437 sur un dolmen datant de l’an 3000 av. J.-C., sa crypte reste toujours accessible. L’église, reconstruite après la guerre civile, abrite certainement le tombeau du roi Favila, fils de Pélage.

À Abamia, l’église Santa Eulalia est aussi construite sur un dolmen. Elle aurait accueilli le premier tombeau de Pélage et son épouse. Approchons pour finir le monastère San Pedro de Villanueva (XIIe siècle), l’un des plus beaux exemples du roman des Asturies. Il est aménagé en luxueux hôtel Parador Nacional de Turismo.

Quittons désormais Cangas de Onís par la route N-625 pour prendre la direction d’Amieva. Une halte à l’église de Mián, à 14 kilomètres, nous permettra d’apprécier la chapelle rurale Santiago de Vis (XVIe) et un peu plus loin, celle de San Pablo (XVIIe) à Vega de Cien. Profitons aussi des superbes vues qu’offre Amieva sur les gorges du Sella et du Dobra.

Revenons vers Cangas pour emprunter la route AS-114 en direction de Cardes. À 15 minutes à pied du village, ne manquez pas de visiter la grotte d’El Buxu et ses peintures rupestres du Paléolithique supérieur (solutréen).

À Soto de Cangas, tournons vers l’intérieur du parc national des Pics d’Europe pour nous diriger vers le sanctuaire de Covadonga. Le cadre de la bataille qui marqua le début de la reconquête de l’Espagne arabe est le monument le plus visité de toutes les Asturies. Soulignons la Santa Cueva, avec sa chapelle néo-romane abritant une image de la Vierge de Covadonga connue sous le nom de « La Santina », ainsi que les tombeaux des rois Pélage et Alphonse Ier le Catholique et leurs épouses. Aux côtés de la grotte, la basilique Santa María la Real de Covadonga, également néo-romane, surprend par son étonnante pierre calcaire rose.

De retour sur la route AS-114, prenons la direction de l’est jusqu’à la prochaine halte sur notre route : l’église gothique Santa Eulalia à Benia. Dotée d’éléments préromans, elle se distingue par sa façade de facture gothique, qui remonte au XIVe siècle.

Distant de 12 kilomètres, arrêtons-nous au mirador du Pozo de la Oración de Carreña afin de contempler le sommet du Naranjo de Bulnes ou Picu Urriellu (2 519 mètres). Nous nous trouvons alors à Cabrales, célèbre pour son offre gastronomique savoureuse, notamment ses fromages, appréciés dans le monde entier.

Notre parcours touche à sa fin avec la visite de l’église baroque de San Pedro de Alles et les vestiges de l’église San Pedro de Plecín (romane, XIIIe) dans la commune de Peñamellera Alta. Le village de Panes (Peñamellera Baja) abrite les vestiges de l’église San Juan de Ciliergo (XIIIe) et à El Mazo, nous découvrirons les peintures paléolithiques autour de la chasse sur les parois de la grotte de la Loja.
 

spain is culture