Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Courses de taureaux des « Sanfermines » : une fête incomparable

  • Place bondée de gens avec leurs foulards rouges pendant les « Sanfermines » ou fêtes de la Saint-Firmin. Pampelune-Iruña © Turespaña

    Place bondée de gens avec leurs foulards rouges pendant les « Sanfermines » ou fêtes de la Saint-Firmin. Pampelune-Iruña © Turespaña

  
  


"Le 6 juillet, avant midi, tout le monde se rassemble sur la place de l’hôtel de ville de Pampelune. Le moment le plus attendu de l’année est arrivé : les fêtes de la Saint-Firmin. ..."

Le 6 juillet, avant midi, tout le monde se rassemble sur la place de l’hôtel de ville de Pampelune. Le moment le plus attendu de l’année est arrivé : les fêtes de la Saint-Firmin. Des milliers de gens en costume blanc et rouge typique, arborant leur foulard au milieu des flots de champagne, attendent le coup d’envoi donné par la fusée qui sera lancée depuis le balcon de la mairie : le « chupinazo ». S’en suit alors un éclat de joie collective, donnant place à neuf jours de célébration incessante dans les rues de la ville. Nous vous prévenons : il est impossible de ne pas de joindre à la fête. L’esprit et l’ambiance des « Sanfermines » sont très contagieux, et il ne vous restera plus qu’à vous laisser aller et vous en donner à cœur joie.

Le début des « Sanfermines » n’est pas le seul moment impressionnant de ces festivités. Il est vrai qu’ils sont nombreux, mais s’il y a une chose qu’il ne faut pas manquer, ce sont bien les « encierros » ou courses de taureaux. Tous les matins, dans une course vertigineuse semée d’embûches, des centaines de personnes courent devant les taureaux à travers la vieille ville, jusqu’aux arènes où les animaux participeront à la corrida de l’après-midi. Ces trois minutes intenses, de risque et d’émotion sans pareil, sont à l’origine de la renommée mondiale de cette fête.

Il vaut également la peine d’assister aux corridas de la Saint-Firmin : leur ambiance singulière est totalement différente de toute autre feria taurine. Une grande partie de leur attrait réside dans les « peñas sanfermineras » qui, du haut des tribunes côté soleil, organisent une fête alternative, et animent le spectacle à force de chansons, de danses et de plaisanteries. Il est vrai que de jour comme de nuit, où que vous alliez, vous ne trouverez qu’enthousiasme, joie et divertissement pour tous. Entre les nombreuses manifestations programmées, vous aurez le choix entre boire un verre et danser aux stands des « peñas », assister aux bals populaires, concerts à l’air libre et spectacles folkloriques, ou encore vous rendre avec vos enfants le matin au défilé des « gigantes y cabezudos ».

Jusqu’au 14 juillet, cette ambiance de fête envahira les rues de Pampelune. Ce jour-là, la place de l’hôtel de ville est à nouveau le point de rassemblement de milliers de personnes qui, bougies à la main et chantant « Pobre de mí », viennent faire leurs adieux aux « Sanfermines » jusqu’à l’année prochaine.

Participer aux « Sanfermines »

Si vous souhaitez venir aux fêtes de la Saint-Firmin, il vous faudra vous y prendre assez longtemps à l’avance. Vous pouvez assister aux « encierros » depuis la seconde clôture installée sur le parcours, ou bien louer un espace sur un balcon, ou encore payer une place dans les arènes. Ce qui est certain, c’est que pour être sûr d’être bien placé, il est nécessaire d’être à pied d’œuvre vers six heures du matin. Si vous avez l’intention de courir, vous devez savoir qu’il vous faudra être sur le parcours avant 7h30, et porter des vêtements et des chaussures confortables. Vous devrez également choisir au préalable le tronçon le plus adéquat, car il est impossible de résister plus de 50 mètres au rythme imposé par les taureaux. En outre, il va de soi qu’il faut être en bonne forme, faire preuve de sérénité et avoir de bons réflexes. Le mieux est de se rendre à l’office du tourisme où l’on vous dira tout ce qu’il faut savoir pour remporter le meilleur souvenir des « Sanfermines ».

Découvrez les environs

Contenus associés

Services

spain is culture