Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Les créateurs « made in Spain » marquent la tendance

  • © Pasarela de Jesús del Pozo. Ugo Camera / IFEMA 2012

    © Pasarela de Jesús del Pozo. Ugo Camera / IFEMA 2012

  
  


"« Il était le seul vrai couturier », affirmait Coco Chanel en parlant de Balenciaga, toujours considéré parmi les plus grands de tous les temps. ..."

« Il était le seul vrai couturier », affirmait Coco Chanel en parlant de Balenciaga, toujours considéré parmi les plus grands de tous les temps. Les Reines Marie-Christine de Habsbourg et Victoire Eugénie de Battenberg, ou encore des actrices comme Jane Fonda, se sont laissées séduire par ses créations. Plus de 50 ans après, la mode espagnole a su conserver sa renommée. Des noms comme Custo Dalmau et Amaya Arzuaga s'imposent chaque année aux semaines de mode internationales, tandis que plusieurs entreprises espagnoles du secteur triomphent au-delà de nos frontières. L'Espagne est toujours à la mode.

Premiers succès
Déjà au début du XXe siècle, Mario Fortuny était un véritable révolutionnaire de la mode, avec des créations comme sa robe Delphos. Vinrent ensuite Balenciaga et ses éblouissantes robes noires au buste ajusté et avec leur « col Balenciaga »… Puis dans les années 60, des représentants de la haute couture espagnole comme Asunción Bastida, Elio Berhanyer ou Manuel Pertegaz furent invités à défiler au pavillon espagnol du Salon international de New York. Ce dernier réussit même à séduire Ava Gardner et Jacky Kennedy.

Pedro Rodríguez introduisit de nouveaux tissus, de nouvelles couleurs, Paco Rabanne conquit Paris avec son style… Ces premiers pas dans le monde de la haute couture placèrent l'Espagne au centre de toutes les conversations sur la mode.

C'est avec la naissance du prêt-à-porter espagnol, à la fin des années 70 et dans les années 80, qu'apparurent ensuite de grands noms comme Adolfo Domínguez, Jesús del Pozo, Roberto Verino, Josep Font, Sybilla, Purificación García, Antonio Miró, Francis Montesinos…

Un présent prometteur
L'Espagne est aujourd'hui toujours présente dans les défilés des plus grandes semaines de mode.

Amaya Arzuaga triomphe depuis plusieurs années avec ses volumes si personnels à la Semaine de la mode parisienne, où la Semaine des Créateurs accueille également les propositions de couturiers espagnols comme Lydia Delgado et Ángel Schlesser. Parmi les autres grands talents reconnus en France, mentionnons Manolo Blahnik, dont les chaussures sont devenues de véritables objets fétiches, et auquel un hommage a été rendu à travers l'exposition « Manolo Blahnik, 40 ans de glamour ».

New York est aujourd'hui un territoire familier pour Custo Dalmau, dont l'univers graphique triomphe depuis des années à la semaine de mode Mercedes-Benz Fashion Week New York. Le créateur a également su s'imposer à la semaine de mode de Saint-Pétersbourg. La ville des gratte-ciel a en outre accueilli les collections de Toni Francesc, Joaquín Trías, Miguel Adrover ou David Delfín, ainsi que des propositions innovatrices comme le vidéo-défilé « 4 EYES » qui, en 2009, permit aux personnes qui se trouvaient dans la Bibliothèque publique de New York d'admirer les créations d'Ana Locking, Carmen March, Juan Duyos et Juanjo Oliva.

Emilio de la Morena est quant à lui un habitué de la semaine de mode de Londres, à laquelle s'est également rendue Elisa Palomino. Le fameux salon du mariage de la White Gallery London a aussi été le témoin des récents débuts de Victorio&Lucchino et Raimon Bundó.

Dolores Cortés à Miami, Sita Murt et Ágatha Ruiz de la Prada à Moscou et Milan… mais aussi Singapour, Dubaï… Une foule de personnalités et destinations complètent aujourd'hui ce tour du monde de la mode espagnole.

Ambassadrice de l'Espagne
Forte d'un tel bagage, la mode est aujourd'hui devenue une véritable ambassadrice de la créativité, la culture et l'identité espagnoles. La qualité des techniques artisanales et leur longue tradition sont les meilleures alliées de cette capacité d'innovation. Des régions comme le Levant espagnol et les Baléares se distinguent dans les domaines de la chaussure et du textile, dans lesquels elles ont créé des concepts comme la célèbre mode Adlib de l'île d'Ibiza. Et Camper, Loewe, Mascaró, Pedro Miralles, Andrés Gallardo, Chus Burés ou Joaquín Berao viennent compléter la liste des noms qui démontrent que l'Espagne est également très présente dans le secteur des accessoires.

De nombreuses expositions, notamment « Back to the Roots. Un voyage vers l'avenir de l'artisanat », organisée par la Gabarron Foundation de New York, ou encore « 20 costumes pour la Russie : Dialogue entre les créateurs et la littérature », désormais présentée à Moscou après être passée par Tokyo, Pékin, Istanbul, Milan, Bruxelles, Budapest et Madrid, mais aussi des conférences telles que celles données à New York sur la mode dans le cinéma d'Almodóvar, ont largement contribué à promouvoir la composante culturelle de la mode espagnole.

De fait, il est surprenant de constater que certains des défilés internationaux les plus récents s'inspirent clairement du flamenco et du monde de la tauromachie.

Des boutiques dans le monde entier, de gigantesques volumes de ventes sur les marchés internationaux, de grandes stars qui choisissent des couturiers espagnols, des écoles de mode, des ateliers internationaux… Tentant de définir ce qu'était, pour lui, un créateur de mode, Cristóbal Balenciaga disait : « Un architecte pour le style, un sculpteur pour la silhouette, un peintre pour la couleur, un musicien pour l'harmonie et un philosophe pour la proportion ». Il semble que ses héritiers l'aient pris au sérieux. Et que la haute couture espagnole, originale, intrépide, unique, soit parvenue à imposer son nom dans le monde de la mode.
 

En savoir plus

spain is culture