Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Les carnavals de Santa Cruz de Tenerife et Cadix

  • Jeunes déguisés pour le carnaval dans les rues de Cadix © Turespaña

    Jeunes déguisés pour le carnaval dans les rues de Cadix © Turespaña

  
  


"En Espagne, les carnavals sont une occasion unique de s’amuser. Ceux de Santa Cruz de Tenerife et de Cadix ont été déclarés fêtes d’intérêt touristique international."

En Espagne, les carnavals sont une occasion unique de s’amuser. Ceux de Santa Cruz de Tenerife et de Cadix ont été déclarés fêtes d’intérêt touristique international.

Le carnaval de Santa Cruz de Tenerife est sans aucun doute le plus brésilien de tous ceux qui se tiennent en Espagne. Pendant une semaine, les rues de la capitale insulaire se remplissent d’une foule de gens venus du monde entier. La musique, les couleurs, la joie de vivre et l’imagination confèrent à ces festivités une ambiance indescriptible. Il s’agit de l’un des plus grands carnavals au monde : une véritable explosion incontrôlée de joie et de sensation de liberté, reproduisant à la perfection l’essence même de cette fête universelle. Pendant plusieurs jours, les entraves, les tabous et les règles établies disparaissent pour laisser place à la frénésie : le Carnaval de Santa Cruz devient la plus pure expression de la liberté.

Un tel débordement n’a pourtant rien d’improvisé. Pendant plusieurs mois, les habitants de la ville préparent avec grand enthousiasme les chars qui défileront dans les rues. Faisant preuve d’une imagination débordante et d’un incomparable sens de l’humour, ils répètent jusqu’à satiété leurs chants et composent leurs parodies sur l’actualité politique et les célébrités du moment. La « cabalgata anunciadora », qui est le défilé du premier jour (le samedi d’avant carnaval), compte sur la participation de tous les groupes : « comparsas » à l’indiscutable style brésilien, « murgas » d’adultes et d’enfants, « rondallas », « coros », mais aussi des milliers et des milliers de personnes déguisées. La reine du Carnaval est élue parmi les plus jolies filles, qui portent de superbes costumes expressément créés pour l’occasion. L’apothéose de la fête a lieu le mardi de carnaval, lorsque tous les participants se réunissent dans un « coso » ou grand défilé qui met un point final à cette véritable métamorphose, cette longue parenthèse dans la routine quotidienne, que représente le carnaval pour les habitants de Tenerife.

Bien que l’essence même de cette manifestation populaire et sa joie de vivre constituent le véritable dénominateur commun de ces fêtes, le carnaval de Cadix possède un certain nombre de caractéristiques qui lui confèrent sa propre personnalité. Ici aussi, la fête est annoncée par de longs préliminaires : une période de plus d’un mois qui s’ouvre sur « la Erizada », une dégustation populaire d’oursins. C’est ensuite que se déroule le concours des « coros », « comparsas » et « chirigotas » du théâtre Falla, qui constitue l’un des événements les plus caractéristiques du carnaval local. Les « chirigotas », « comparsas », « coros » et « cuartetos » qui se produisent pour l’occasion offrent un spectacle visuel et musical des plus originaux et amusants.

Le grand concours se termine alors sur une véritable explosion de joie de vivre, qui finit par envahir les rues de la ville. Les groupes parcourent les rues du centre historique, entonnant leurs « coplillas », tangos, « cuplés », « popurrís » ou pasodobles dont les textes satiriques ont toujours une composante politique et sociale, ou érotique, indissociable de l’humour si caractéristique des Andalous. Tout y passe. Mais la fête n’est pas l’exclusivité des seuls groupes organisés : tout le monde, dans toute la ville, participe à cette tumultueuse atmosphère riche en couleurs, débordante de joie, de sympathie et de liberté. Le carnaval s'achève sur le grand défilé du dimanche de « Piñata » ou premier dimanche de carême, une soirée d’allégresse au cours de laquelle la fête, multicolore, trouve sa plus forte expression.

L’imagination, la fantaisie, la vitalité, la bonne humeur, mais aussi le civisme de ces deux fêtes espagnoles leur ont valu d’être admirées et enviées dans le monde entier.

spain is culture