Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Los diamantes de la corona

  • Œuvre culturelle - Image générale
  

Catégorie

Zarzuela

Datation

1854

Titre original

Los diamantes de la corona

L’une des premières zarzuelas du « género grande » de la musique espagnole, et l’une des plus belles œuvres du chef d’orchestre et compositeur madrilène Francisco Asenjo Barbieri.

Jouée pour la première fois au Théâtre Circo de Madrid le 15 septembre 1854, cette zarzuela en trois actes repose sur un livret en vers de Francisco Camprodón, qui est une adaptation de l’opéra-comique « Les Diamants de la couronne » présenté à Paris dix ans plus tôt : il s’agissait d’une composition musicale de Daniel Auber sur une pièce d’Eugène Scribe, dont le livret était signé par Jules de Saint-Georges et Scribe lui-même.

Barbieri composa pour l’occasion plusieurs morceaux splendides, certains inspirés de la tradition lyrique italienne, d’autres influencés par les musiciens en vogue de l’époque, comme Pascual Arrieta. L’empreinte de la tradition espagnole apparaît également, au deuxième acte, à travers le fameux boléro « Niñas que a vender flores vais a Granada ».

  

spain is culture