Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La del manojo de rosas

  • «La del manojo de rosas». Teatro de la Zarzuela © Ministerio de Cultura

    «La del manojo de rosas». Teatro de la Zarzuela © Ministerio de Cultura

  

Catégorie

Zarzuela

Datation

1934

Titre original

La del manojo de rosas

Cette zarzuela est aussi une saynète lyrique. Dans cette œuvre, Pablo Sorozábal, maestro et compositeur, réalise une adaptation remarquable de la traditionnelle saynète madrilène au goût de l’époque.

Reposant sur un livret de Ramos de Castro et d’Anselmo C. Carreño, « La del manojo de rosas » est une saynète lyrique en deux actes, divisés en six tableaux, mise en musique par Pablo Sorozábal, maestro et compositeur. Jouée pour la première fois le 13 novembre 1934 au théâtre Fuencarral de Madrid, elle remporta un franc succès.
Elle doit son titre à la deuxième phrase du célèbre duo « Por qué mis ojos » de la saynète lyrique « La Revoltosa », réalisée en 1897 par le compositeur Ruperto Chapí, qui est considérée comme une œuvre phare du « género chico ».
Les rythmes et les mélodies typiquement madrilènes, comme la scottish, le pasodoble ou la mazurca y côtoient d’autres musiques contemporaines de l’auteur, comme le « foxtrot ». Parmi les pièces musicales, il faut citer la romance « No corté más que una rosa », dont Sorozábal fit une sorte de « leitmotiv » tout au long de l’œuvre.
 

  

spain is culture