Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

La casa de la fuerza

  • Représentation de « La Maison de la force ». Festival d'automne de Madrid © Julio Calvo

    Représentation de « La Maison de la force ». Festival d'automne de Madrid © Julio Calvo

  

Catégorie

Littérature dramatique

Datation

2009

Auteur

Angélica Liddell

Titre original

La casa de la fuerza

Cette pièce de théâtre d'Angélica Liddell sur la douleur, la solitude et la défaite spirituelle a été récompensée par le Prix national de littérature dramatique 2012.

Jouée tout d'abord pour la première fois au théâtre de La Laboral de Gijón en octobre 2009, dans une mise en scène qui durait plus de cinq heures, elle remporta entre autres un grand succès au Festival d'automne de Madrid, puis au Festival d'Avignon. Sa trame est marquée par la douleur et la force en tant que vecteurs de la tranquillité spirituelle.

« La Maison de la force » est une superposition de petites histoires abordant des thèmes tels que l'indifférence, la domination de genre, la douleur, la résistance, la folie ou le suicide. Tout ceci, au son des « rancheras » de mariachis ou d'un violoncelliste interprétant de la musique classique. Un monde « coloré au-dehors, mais putréfié au-dedans », selon la propre auteure.

Prix

Prix national de littérature dramatique (2012)   

  

spain is culture