Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

El sombrero de tres picos

  • Dessins de costumes d’Yvonne Blake pour « Le Tricorne ». Ballet national © Ministerio de Cultura

    Dessins de costumes d’Yvonne Blake pour « Le Tricorne ». Ballet national © Ministerio de Cultura

  

Catégorie

Danse

Datation

2004

Titre original

El sombrero de tres picos

Tradition et modernité. Un magnifique spectacle, fruit de la fusion entre la musique du maître Falla, une chorégraphie de José Antonio Ruiz et une scénographie inspirée de Salvador Dalí.

« Le Tricorne » est un ballet du compositeur Manuel de Falla inspiré du roman de Pedro Antonio de Alarcón, dont la première a été donnée en 1919 à l'Alhambra Theatre de Londres par les Ballets russes de Serge de Diaghilev, sous une chorégraphie de Léonide Massine et des décors et costumes de Pablo Picasso. En 1958, Antonio Ruiz Soler, alias Antonio « El Bailarín », en présenta une autre version qu’il récupèrerait par la suite en 1981 pour le Ballet national d’Espagne, dans laquelle il utilisa également les décors et costumes de Picasso.

Une nouvelle version, signée par le chorégraphe José Antonio Ruiz pour le Ballet national d’Espagne, fut présentée en 2004 dans le cadre de la commémoration du Centenaire Dalí. Pour l’occasion, la créatrice de costumes Yvonne Blake, lauréate d’un Oscar, fut chargée de rechercher et récupérer les croquis que le peintre Salvador Dalí avait réalisés dans les années 1940 pour les costumes, les décors et la scénographie d’une série de représentations du même ballet aux États-Unis. Cette version de José Antonio Ruiz avait auparavant été présentée avec le Centre andalou de danse au Festival Castell de Peralada.
 

  

spain is culture