Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

El Barberillo de Lavapiés

  • «El Barberillo de Lavapiés». Teatro de la Zarzuela © Ministerio de Cultura

    «El Barberillo de Lavapiés». Teatro de la Zarzuela © Ministerio de Cultura

  

Catégorie

Zarzuela

Datation

1874

Titre original

El Barberillo de Lavapiés

La musique vibrante que le compositeur et maestro Francisco Asenjo Barbieri a créée pour cette zarzuela associe une orchestration magnifique aux fondements populaires et folkloriques du Madrid authentique.

Cette zarzuela en trois actes, reposant sur un texte de Luis Mariano de Larra, dramaturge, et une musique de Francisco Asenjo Barbieri, maestro et compositeur, fut jouée pour la première fois le 18 décembre 1874 au théâtre de la Zarzuela de Madrid. De par son titre et bien d’autres aspects, elle constitue une parodie légère de l’opéra-bouffe de Rossini, « Le Barbier de Séville ».
Elle appartient à un type de zarzuelas qui mêle intrigues amoureuses et affaires politiques ou pseudo-historiques. Dans le cas présent, la pièce est axée sur deux histoires d’amour, l’une concernant des plébéiens et l’autre des nobles, qui se déroulent à Madrid dans les jours qui suivent la révolte contre Esquilache (1766).
Barbieri crée ainsi un climat de conspirations politiques, non sans faire une certaine critique sociale, dans une ambiance très madrilène, qui enveloppe les déboires amoureux des personnages principaux.
 

  

spain is culture