Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Doña Francisquita

  • « Doña Francisquita » © EFE

    « Doña Francisquita » © EFE

  

Catégorie

Zarzuela

Datation

1923

Titre original

Doña Francisquita

Un succès retentissant, parmi les plus grands de l’histoire de la zarzuela. Cette magnifique zarzuela, mise en musique par le compositeur catalan Amadeo Vives, a déjà été représentée des milliers de fois.

Cette comédie lyrique en trois actes figure parmi les zarzuelas les plus connues du « género grande », c’est-à-dire que, dans une certaine mesure, elle ne diffère pas vraiment d’un opéra. Représentée pour la première fois le 17 octobre 1923 au théâtre Apolo de Madrid, elle repose sur un livret écrit par Federico Romero et Guillermo Fernández-Shaw.
L’histoire s’inspire de la comédie « La Discrète amoureuse », de Félix Lope de Vega, grand dramaturge du Siècle d’or, elle-même tirée de l’un des contes du « Décaméron » de Boccace, célèbre écrivain et humaniste italien du XIVe siècle.
Sur cette base, Vives composa une musique qui évoque admirablement l’ambiance romantique et authentique du Madrid de l’époque, comme toile de fond pour les histoires d’amour – partagées ou contrariées – racontées dans cette zarzuela. Certains morceaux, dont la romance « Por el humo se sabe » et la chanson « Canción del ruiseñor » sont passés à la postérité.
 

  

spain is culture