Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

José Luis Borau

  • José Luis Borau © Justy García / EL MUNDO

    José Luis Borau © Justy García / EL MUNDO

  

Spécialité

Cinéma

 

 

Date de naissance

8 août 1929

Date de décès

23 nov. 2012
  


"Réalisateur, scénariste, producteur, acteur et critique de cinéma espagnol. En février 2008, il est invité à occuper le siège de Fernando Fernán-Gómez à la Real Academia Española."

Né à Saragosse en 1929, après avoir obtenu son diplôme de droit à l’université de Saragosse, il se licencie en 1960 auprès de l’École officielle de cinématographie avec le court métrage « En el río ». En 1963, il dirige le western-spaghetti « Brandy ». Il fera ses débuts d’acteur dans « El juego de la oca » de Manuel Summers. En 1967, il fonde El Imán, une maison de production avec laquelle il réalise, entre autres « Hay que matar a B », « Furtivos », qui remporte la Coquille d’or du Festival international de Saint-Sébastien et qui connaît un grand succès auprès du public. De 1994 à 1998, il est président de l’Académie des arts et des sciences cinématographiques, puis en juin 2007, il est élu à la présidence de la Société générale des auteurs et éditeurs (SGAE). Il meurt à Madrid en 2012.

Prix

Coquille d’or du Festival international de Saint-Sébastien (1975)
Prix à la Culture de la Communauté autonome de Madrid (2002)
Prix Goya du meilleur réalisateur (2001)
Prix national de la cinématographie (2002)

Œuvres incontournables

  • Furtivos © EFE

    Furtivos (réalisation, scénario, interprétation)

    Ce film, dont les personnages fuient quelque chose, a été primé au Festival international de Saint-Sébastien.

    En savoir plus
  • Mi querida señorita. Image cédée par la Filmothèque Espagnole

    Mi querida señorita (scénario)

    Ce film traite avec une certaine délicatesse d’un thème particulièrement compliqué pour l’époque, le travestissement, et fait ressortir les barrières sociales auxquelles se heurtaient les femmes. 
     
     

    En savoir plus

Autres œuvres d'exception

  • Hay que matar a B
  • Tata mía
  • Leo
spain is culture