Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Francisco Rabal

  • Francisco Rabal © Iñigo Ibáñez / EL MUNDO

    Francisco Rabal © Iñigo Ibáñez / EL MUNDO

  

Spécialité

Cinéma

 

 

Date de naissance

8 mars 1926

Date de décès

29 août 2001
  


" Acteur. Il est considéré comme l’un des plus grands interprètes du cinéma espagnol de tous les temps."

Né à Águilas (Murcia) en 1926, il s’installe à Madrid avec sa famille au début de la guerre civile. Il commence à travailler comme figurant et dans de petits rôles au théâtre. Ses débuts au cinéma remontent à l’année 1942 dans le film « La rueda de la vida ». Il se partage entre le théâtre et le cinéma, mais peu à peu sa carrière cinématographique prend le dessus sur le théâtre. En 1958, il travaille avec Luis Buñuel dans le film « Nazarin ». Il travaillera à nouveau avec ce cinéaste dans « Viridiana » et « Belle de jour », ce qui lui offre une visibilité internationale et lui permet de travailler avec des réalisateurs de la taille d’Antonioni, Chabrol ou Visconti. Parmi ses rôles d’homme mûr il faut citer « Truhanes », « Les saints innocents », « Attache-moi ! » et « Goya en Burdeos ». Il est décédé le 29 août 2001.

Prix

Prix national de la cinématographie (1984)
Prix d’interprétation masculine au festival international de Cannes (1984)
Prix Goya du meilleur acteur (1999)

Œuvres incontournables

  • Épilogue © EFE

    Epílogo (interprétation)

    Le réalisateur, Gonzalo Suárez, est également l’auteur des deux romans à l’origine de ce film : « Gorila en Hollywood » et « Rocabruno bate a Ditirambo ».

    En savoir plus
  • Historias de la radio © EFE

    Historias de la radio (interprétation)

    Film profond sur le phénomène des concours radiophoniques en Espagne dans les années 50.

    En savoir plus
  • Les Saints innocents © EFE

    Los santos inocentes (interprétation)

    Brillante adaptation cinématographique du roman homonyme de Miguel Delibes. L’interprétation des personnages masculins a été primée à Cannes. 

    En savoir plus
  • Viridiana © EFE

    Viridiana (interprétation)

    Luis Buñuel s’est vu décerner la Palme d’or du Festival de Cannes grâce à ce film.
     

    En savoir plus
  • Amancer en Puerta Oscura. Image cédée par la Filmothèque Espagnole

    Amanecer en Puerta Oscura (interprétation)

    Ce film fut la consécration définitive du réalisateur à l’échelon national et international. Après ce succès, il tourna deux autres films : « Le Camp de la violence » et « La noche y el alba ».

    En savoir plus
spain is culture