Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Fernán Caballero

  • Fernán Caballero © P. Rotger/Iberfoto

    Fernán Caballero © P. Rotger/Iberfoto

  

Spécialité

Littérature

 

 

Date de naissance

24 déc. 1796

Date de décès

1877
  


" Écrivain. Elle lance avec réserve le roman réaliste espagnol, précédant la grande génération des rénovateurs du roman menée par Galdós."

Cecilia Böhl de Faber y Larrea, connue sous son pseudonyme Fernán Caballero, voit le jour à Morges (Suisse) en 1796. Fille d’un hispaniste allemand, elle passe son enfance à Cadix. En 1805 elle s’installe à Hambourg. Veuve de son premier mari avec qui elle était partie à Porto Rico en 1816, elle revient en Espagne et épouse en secondes noces le marquis d’Arco-Hermoso. Entre 1820 et 1835 elle écrit deux romans en allemand, publiés à Hambourg en 1840. À la mort de son deuxième mari, elle épouse Antonio Arrom avec qui elle voyage à Manille puis en Australie. L’année 1849 est marquée par la parution de plusieurs de ses romans : « la Mouette », « Una en otra » et « Elia ». Elle publie régulièrement jusqu’à son immense succès obtenu en 1865 avec « la Pharisienne ». Elle meurt à Séville en 1877.

Œuvres incontournables

  • Œuvre culturelle - Image générale

    La Gaviota

    Cecilia Böhl de Faber y Larrea, alias « Fernán Caballero », ouvre ici la voie du grand roman espagnol du XIXe.

    En savoir plus

Autres œuvres d'exception

  • « La Famille Alvareda »
  • « La Pharisienne »
spain is culture