Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Benito Perojo

  • Benito Perojo © EFE

    Benito Perojo © EFE

  

Spécialité

Cinéma

 

 

Date de naissance

1894

Date de décès

1974
  


" Réalisateur et producteur de cinéma. Il a porté au grand écran de grands classiques et succès littéraires de son époque."

Né à Madrid en 1894, il participera à ses premiers films comme acteur, en collaboration avec son frère José. En 1915, il fonde les productions Patri Films. Il tourne plusieurs courts métrages comiques, dont le personnage principal, Peladilla, n’est pas sans rappeler Charlot. Après un séjour en France où il approfondit ses connaissances et réalise deux films, il revient en Espagne (1922) pour poursuivre sa carrière. À partir 1930, il est chargé par la Paramount de tourner les versions européennes de films américains à grand succès. Plus tard, il tentera de travailler pour la Fox aux États-Unis. La guerre civile le pousse à s’exiler en Allemagne, en Italie, puis en Argentine pour pouvoir continuer à travailler. Parmi ses principaux films : « Malvaloca », « La verbena de la Paloma », « El barbero de Sevilla », « Marianela » et « Sangre en Castilla », sa toute dernière production. Il meurt à Madrid en 1974.

Œuvres incontournables

  • Film - Image générale

    La bodega (réalisation, scénario)

    Adaptation du roman de Vicente Blasco Ibáñez sur les injustices sociales et la lutte des classes.

    En savoir plus
  • El negro que tenía el alma blanca. Image cédée par la Filmothèque espagnole

    El negro que tenía el alma blanca (réalisation, scénario)

    La chanteuse Concha Piquer fit ses débuts cinématographiques dans ce film muet inspiré d’un roman à succès de l’époque.  
     

    En savoir plus

Autres œuvres d'exception

  • Malvaloca
  • Sangre en Castilla
spain is culture