Styles

Cette section vous permet de chercher nos contenus à travers les différentes étapes de l'histoire de l'art en Espagne : baroque, gothique, mudéjar…

Picasso. « Guernica » Modernisme et avant-gardes Le changement de siècle s'accompagne de nouveaux airs de modernité. Une attitude différente, plus libre, vis-à-vis de l'art et de la vie, caractérise la sensibilité esthétique de l'époque.

Publics

Cette section vous permet d'accéder à tous nos contenus de façon personnalisée, en fonction de vos intérêts particuliers et de votre profil sociodémographique.

Antonio el Bailarín

  • Antonio Ruiz Soler, plus connu sous le nom d’Antonio el Bailarín, dans un « tablao » flamenco © EFE

    Antonio Ruiz Soler, plus connu sous le nom d’Antonio el Bailarín, dans un « tablao » flamenco © EFE

  

Spécialité

Danse, Flamenco

 

 

Date de naissance

1921

Date de décès

1996
  


" Danseur, bailaor et chorégraphe. Ayant consacré toute sa vie à la danse espagnole, il a créé des chorégraphies inoubliables."

Antonio Ruiz Soler est né à Séville en 1921, et mort à Madrid en 1996. Tout jeune, il commence sa formation à l’école du Maître Realillo, qui l’initie à l’art du baile con palillos (danse avec castagnettes). Sa partenaire habituelle, Rosario, danse avec lui depuis l’âge de sept ans. C’est en 1937 que commence son association avec l’impresario Marquesi. Une tournée en Amérique du Sud leur ouvrira les portes des États-Unis. En 1952, il se sépare de Rosario et entame une nouvelle phase artistique. En 1953, il monte sa propre troupe, Antonio Ballet Español, qui fait ses débuts dans les jardins du Generalife avec « Llanto por Manuel de Falla » du compositeur Vicente Asensio. Sa chorégraphie sur « le Tricorne » de Falla remporte un grand succès. En 1980, il est nommé directeur artistique du Ballet national espagnol. Il meurt à Madrid en 1996.

Prix

Croix d’Isabelle la Catholique (1950)
Médaille d’or du Círculo de Bellas Artes (1952)
Médaille d’or extraordinaire du Círculo de Bellas Artes (1959, 1960)
Médaille d’or de l’Académie royale de danse anglaise (1962)
Médaille d’honneur des Nations Unies (1963)
Premier prix de l’Académie de danse de Paris (1963)
Médaille d’argent du mérite touristique (1964)
Médaille d’or de l’Académie royale de danse suédoise (1964)
Médaille d’or de la Foire internationale de New York (1964).
Médaille d’or de l’École de danse de Moscou (1966).
Prix national de flamenco de la chaire de flamencologie de Jerez (1966)
Médaille d’or de la Scala de Milan (1967)
Médaille d’or du Spanish Institute de New York (1979)
 

Œuvres incontournables

  • Œuvre culturelle - Image générale

    Alegro de Concierto

    Superbe chorégraphie du classique espagnol d’Antonio « el Bailarín », sur une musique d’Enrique Granados.

    En savoir plus
  • Œuvre culturelle - Image générale

    El amor brujo

    « L’Amour sorcier » de Falla en version flamenca par Antonio « el Bailarín » triomphe sur la scène internationale.

    En savoir plus
  • Œuvre culturelle - Image générale

    El sombrero de tres picos

    Antonio « el Bailarín » rend à nouveau hommage au maître Manuel de Falla dans cette version flamenca du ballet « le Tricorne ».

    En savoir plus
  • Œuvre culturelle - Image générale

    Fandangos por verdiales

    Antonio « el Bailarín » met en scène cette danse et cette fête populaires fortement enracinées dans la province de Málaga.

    En savoir plus
  • Œuvre culturelle - Image générale

    Fantasía Galaica

    Le chorégraphe et danseur Antonio « el Bailarín » interprète le mythe galicien de la Santa Compaña à travers la danse.

    En savoir plus

Multimédia

spain is culture